Madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Il est sur que Flaubert montre un tableau est sévère, marqué d'un pessimisme qui est la conséquence du réalisme, d'un refus de l'idéalisme qui conduit à laconception d'une vie soumise au déterminisme, à l'automatisme. En effet, Dès la lecture du titre, on peut se poser une question, pourquoi Flaubert n'a t-il pasappelé son livre "Emma Bovary"? La raison est que le vrai drame d'Emma est son mariage. Flaubert a travaillé son titre, en effet "Bovary" fait penser à bovin. Ilmontre ainsi l'épaisseur du personnage grâce à ce titre. Elle est le modèle idéale de la femme qui a la tête tournée par les rêves romantiques, les illusionsromanesques, qui refuse de dissocier la fiction du réel, qui se complaît dans un sentiment d'insatisfaction dans les domaines affectif et social. Elle a incarné àce point cette névrose qui consiste à se concevoir autrement qu'on est, à se rêver et à rêver le monde à partir de modèles préconçus, qu’elle a été nommée parJules de Gaultier le bovarysme. Il a distingué un bovarysme sentimental, un bovarysme intellectuel, un bovarysme de la volonté. On peut voir dans le bovarysmeun idéalisme qui a été aussi celui de Don Quichotte auquel on a pu comparer Emma Bovary. Don Quichotte était inadapté à la vie par la faute de son imagination etde certaines de ses lectures, et sa tragédie consista à vouloir insérer ses rêves dans la réalité. Mais la différence essentielle entre Ies deux personnages,c'est que Don Quichotte ne doute pas de la réalité de ses illusions, tandis qu’Emma est incapable de les soutenir jusqu'au bout, de s'en tenir à son romanesque.
tracking img