Madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1187 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé
Madame Bovary Partie 1, chapitre 7

Le texte proposé à notre étude est extrait du roman Madame Bovary écrit par Flaubert et publié en 1857. Ce roman réaliste relate le destin d’une des plus célèbres héroïnes de la littérature française. Dans le passage soumis à notre analyse, Emma Bovary vient de se marier avec Charles. Au cours d’une de ses promenades dans la campagne,Emma se penche sur sa vie. Il serait alors intéressant de se demander en quoi cet extrait illustre ce qu’est le bovarysme. Pour répondre à cela il sera nécessaire dans un premier temps d’étudier le quotidien de Madame Bovary afin de mieux voir les causes de la déception d’Emma. Puis, dans un second temps il sera bon de voir les échappatoires qui s’offrent à notre héroïne. Mais avant d’en arriver àce second point, revenons sur la vie décevante d’Emma.

1 ) Une vie réelle décevante
- a ) L’absence de nouveauté
C’est cette nouveauté qu’Emma venait chercher : « pour voir si rien n’avait changé depuis la dernière fois qu’elle était venue » Le groupe nominal « mêmes places » et l’adverbe « toujours » mettent l’accent sur la routine qui s’est installée. Rien n’a changé.
Le quotidiense fait d’autant plus présent et oppressant avec la répétition de la conjonction de coordination « et », conjonction qui est un « et » de lourdeur et d’addition. Le lecteur a l’impression que le personnage d’Emma est englué dans un quotidien. Il y a une sorte de fatalité : quoi qu’elle fasse, Emma ne pourra s’en sortir.
Emma retrouve donc la banalité de son quotidien. La faune et la flore sontun rappel constant de cette banalité. Les « ravenelles » et les « orties » sont on ne peut plus communes à la campagne. On peut signaler que les « orties » sont associées à l’image de la soupe, symbole de la médiocrité du quotidien d’Emma. Certes les « coquelicots » sont plus poétiques que les plantes citées précédemment mais ces fleurs restent d’une banalité affligeante. Dans la natureflaubertienne on ne s’évade pas Les animaux cités (« musaraignes » et « papillons ») sont à l’image de la vie d’Emma : communs et familiers.
- b ) L’enfermement
Les jours d’Emma se suivent et se ressemblent. L’imparfait présent dans l’extrait a une valeur itérative. Il exprime donc des faits qui se répètent. Les verbes qui sont utilisés expriment une réitération. On remarque en effet une abondance dupréfixe « re » qui signale l’idée de recommencement (« répétait », « retrouvait »…)
Le motif symbolique du cercle et donc de l’enfermement est présent.  « Tout alentour », « clos », « faisait des cercles », ces trois mots renvoient à l’image de la répétition. Il n’y a pas d’évasion possible. Cette idée de vie stagnante est suggérée avec les images de la « rouille » et du « lichen » quimontrent l’usure du temps et l’abandon. Emma est impuissante face à ce quotidien banal.
Cette vie décevante crée une profonde mélancolie chez Emma. La dépression guette l’héroïne et Flaubert nous le signale à plusieurs reprises dans cet extrait. Ainsi les « digitales » sont des plantes qui à fortes doses deviennent un poison. Même si Emma s’empoisonne à l’arsenic, on peut voir ici un discret effetd’annonce de la fin de la jeune femme. De plus l’image de l’araignée présente dans la seconde partie du texte métaphorise le dérangement mental d’Emma.
Engluée de cette médiocrité, victime d’un terrible ennui, quels moyens peut trouver Emma pour s’évader ?

2 ) La fuite dans l’imaginaire
a ) Un leurre efficace ?
Emma va jouer au romancier et réécrire sa vie. L’irréel du passé vaalors être employé pour évoquer cette vie rêvée. « s’il n’y aurait pas eu moyen… » Emma devient à la fois son propre auteur et son propre personnage. Elle s’offre la nouveauté que lui refuse la nature comme les montrent les expressions « autre », « vie différente », « non survenus »
La levrette révèle déjà cet aspect fantasque d’Emma. Elle s’imaginait avoir une vie faite de rencontres, de bals...
tracking img