Madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2090 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Thème : LA DENONCIATION DES PRATIQUES COLONIALES AU SEIN DES COLONIES
PLAN :
INTRODUCTION
I°) LA DENONCIATION DES PRATIQUES
1°) Dans le mouvement de la Négritude
2°) L’injustice coloniale LES EXPOSANTS
II°) ETUDE DE TEXTE PAPE .M. NDIAYE
« TEMOIGNAGE » (dans ‘’Coups de Pilon’’) ABDOULAYE NDENE
ConclusionLATIF DJIBA
MAMADOU DABOALASSANE DIATTA
INTRODUCTIONLa poésie est un genre littéraire très ancien aux formes variées, généralement écriteen vers (il existe cependant des poèmes en prose), dans lequel l’importance dominante est accordée à la forme, c'est-à-dire au signifiant .La poésie est un art du langage qui relate une utilisation maximale des ressources de la langue. Toutefois, elle reste difficile à définir et cette définition varie d’ailleurs au fil du temps, au point que chacun peut lui trouver une fonction et uneexpression qui varie d’auteurs aux lecteurs.
Le mot poésie vient du grec « poiein » qui signifie ‘’faire créer’’ ; le poète est donc un créateur, un inventeur de formes expressives ce que révèlent aussi les termes du Moyen-âge, comme TROUVERE et TROUBADOUR qui étaient des poètes et compositeurs issus de la noblesse ou de la bourgeoisie. Mais, le poète recherche aussi l’expressivité par le poids accordéaux mots comme par l’utilisation fréquente des figures de styles et au premier chef des images, comparaisons et métaphores recherchées pour leur force suggestive. C’est en branle que des poètes, romanciers et d’autres auteurs protéiformes commencent à représenter une branche particulière dans la poésie francophone du XIX et XXIème siècle dont l’engagement et les idées véhiculées, très forts, sontencore assez confidentiels, avec une démonstration, par le biais de leurs écrits, l’injustice coloniale, qui affecta longtemps la société aussi Européenne qu’Africaine.
II°) LA DENONCIATION DES PRATIQUES COLONIALES
1°) Dans lemouvement de la négritude
La négritude, concept et mouvement littéraire né dans le courant des années30 est inauguré par Aimé Césaire, Léon Gontran Damas et Léopold Sédar Senghor. Le terme « négritude » apparaît pour la première fois en 1934, dans un texte du Martiniquais Aimé Césaire intitulé « Nègrerie » publié dans la revue l’Étudiant noir. La négritude traduit l’affirmation des...
tracking img