Madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1123 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Au 19ème siècle, un roman écrit par Flaubert, fait grand bruit, remettant en cause le statut des femmes dans la société, dérangeant l'opinion publique : « Madame Bovary » . Le livre était tellement en opposition avec l'idéaliste position des femmes dans la société, mais étant pourtant en accord avec le réel, représentant sans aucune retenue la société, qu'il faillit envoyer Flaubert en prison .Son avocat était en désaccord avec toutes les accusations, qui reprochaient au roman d'être immoral : l'avocat, lui, jugeait que le livre était une critique sociale, plutôt qu'un exemple à suivre . Il réussit finalement à faire acquitter Flaubert ... Mais pourquoi ce livre dérangeait-il autant ? Etait-il considéré comme misogyne ? Madame Bovary aurait-elle pu être néfaste à la société actuelle,devenant un exemple à suivre ? Pourquoi le roman a-t-il été accepté et soutenu mais aussi (et surtout) décrié ?... « Madame Bovary » est inspiré d'un fait réel : Delphine Delamare, femme d'un ancien élève du père de Flaubert ( son père était chirurgien à l'Hotel Dieu de Rouen. D'où les précisions lors de la mort de Madame Bovary ), dont son histoire est racontée par l'auteur donnera naissance àMadame Bovary . Un « simple » fait comme il s'en passe tant d'autres . Sauf que lui est raconté par un auteur, et est publié ... Le livre rencontrera même un véritable succès dans les librairies, la plupart des Français de l'époque ont lu, ou ce sont fait lire le roman . Il provoque un véritable engouement du peuple, mais aussi de la bourgeoisie et du corps littéraire, qui écrit beaucoup à ce sujet .Les avis sont partagés . George Sand, par exemple, défend le roman qu'elle trouve ainsi réaliste, étant un simple miroir de la société : « voici un specimen très frappant et très fort de l'école réaliste » . Elle considère Madame Bovary comme une femme telle il en existe beaucoup ; il est possible pour l'intégralité (ou presque) de le la gente féminine de se retrouver dans le personnage . MadameBovary n'est finalement pas une héroïne ayant pour but de faire de ce livre un roman conformiste de la société idéale, ce roman « n'a pas été fait dans le but d'une morale quelconque » dit George Sand . C'est ce que la plupart des personne en ont déduit . Le roman n'est, pour beaucoup, pas considéré comme étant éxagéré en rapport à la société actuelle . Etait-ce la volonté de Flaubert de rendre unportrait typique et réaliste du réel ? Ce n'était pas sa volonté, mais le roman l'est, malgré lui . Il n'a fait que décrire ce qui était observable . S'il l'avait voulu, cela aurait engendré le fait qu'il donne son point de vue, en déformant le réel : le roman aurait alors été spéculatif plutôt que de rester aussi objectif . On peut donc croire que Flaubert n'a pas éxagéré l'adultère de MadameBovary, et la naiveté de son mari : « Madame Bovary est seule intelligente au milieu de cette réunion de crétins » .. Cette phrase prouve assez bien que le roman n'était pas vu comme misogyne, par les personnes adoptant le même point de vue que Sand . Mais Madame Bovary n'est pas pour autant une femme exemplaire, comme toutes les autres devraient l'être . Que les faits ne soient pas éxagérés n'empechepas qu'elle était quelquefois « mauvaise », trompant son mari Charles, à plusieurs reprises avec deux hommes différents, sans jamais lui avouer, et prétextant à la place des rendez-vous dans le but d'éponger leurs dettes. Madame Bovary n'est pas un exemple, étant même mauvaise, mais elle est le triste reflet de la société, celle qui dérange ... Cependant, tout le monde n'approuve pas le roman,trouvé même « immoral » par certains : le roman dérange, choque ! Il n'est plus considéré comme réaliste, mais plutôt comme impersonnel . L'histoire n'ayant aucun fond, le sujet étant « trop grand est une impertinence pour le lecteur du 19ème », dixit Baudelaire . Madame Bovary est l'adultère incarné; mais simplement inventé, ne refletant aucunement la réalité . Le réalisme ne rend

finalement...
tracking img