Madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6635 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Madame Bovary, roman de Gustave Flaubert publié en 1857, s’inscrit au début de la période réaliste, et est souvent caractérisé, malgré lui, de premier roman de ce genre. Pour beaucoup, ce roman représente en effet l’idéal absolu de l’écriture réaliste : dépeindre la réalité telle qu’elle est, sans artifice et sans idéalisation, en l’occurrence celle de la vie bourgeoise à la campagne, et plusparticulièrement celle, banale, d’une jeune femme frustrée partie à la recherche de la passion dans l’adultère. Il est vrai que le roman de Flaubert présente de nombreux critères d’écriture propres au projet réaliste. Ainsi, il regorge de descriptions, matière première de l’art réaliste, qu’il rend efficaces par la capacité de peindre environnements, atmosphères et personnages de manièreparticulièrement juste et réelle - dans ce sens donc, réaliste. Maupassant, un des adeptes les plus connus de Flaubert, écrit, pour qualifier la puissance évocatrice de Madame Bovary : « C’était la vie elle-même apparue ». Pourtant, comme toutes les tentatives de théorisation littéraire, le cantonnement du roman de Flaubert à une œuvre purement et simplement réaliste réduirait bien sûr les enjeux, laprofondeur et l’esthétique d’un des romans les plus riches du XIXème siècle. Flaubert s’est toujours défendu de cet embrigadement au sein de l’école réaliste, et il semble évident, aujourd’hui, que Madame Bovary fait plus que remplir la simple exigence réaliste. Ainsi, l’étude d’une des descriptions les plus poignantes et les plus importantes dans l’économie du roman constitue un parfait moyen decompréhension des enjeux narratifs, littéraires et esthétiques qui sous-tendent l’œuvre.
Nous sommes au début du roman : Emma vient d’épouser Charles Bovary, et commence déjà à se lasser de la monotonie de son existence. L’invitation que le couple reçoit de la part du marquis d’Andervilliers, pour une soirée au château de la Vaubyessard, constitue la première incursion exotique dans un monde étrangerà la platitude de la société bourgeoise. Le passage décrit l’arrivée des époux Bovary dans la propriété du marquis, et, de manière indirecte et discrète, prend en charge le point de vue d’Emma pour montrer toute l’admiration que suscite en elle l’exhibition de tant de luxes et de beautés. Toute la puissance et la complexité de l’œuvre sont résumées dans cette simple description, qui fait émergerplusieurs voix. Les procédés d’écriture de Flaubert permettent à la description d’apparaître d’abord comme une introspection dans le personnage d’Emma, une description à travers son œil, et de mettre ainsi en lumière les principaux traits de sa sensibilité : fascination pour les sphères supérieures, aspiration à la passion romantique, en contradiction totale avec le mode de vie bourgeois et dereprendre le leit motiv de l’évasion fantasmagorique. La description endosse donc de prime abord un rôle narratif, puisqu’elle étoffe le personnage principal du roman. En deuxième temps, la description laisse transpercer le point de vue moqueur et critique du narrateur : l’approche d’Emma est ridiculisée, car superficielle et stéréotypée. La description du château permet à l’auteur de déployer touteson ironie ; la description apparaît en réalité comme un répertoire de lieux communs bourgeois : on assiste à une démonstration flamboyante de l’ironie flaubertienne, qui fait émerger deux niveaux de discours au sein d’un même texte, et qui finit par moquer même la noblesse, objet initial d’admiration, et de démolir la fascination d’Emma pour une société en définitive triviale et décadente. Ladescription devient donc en second temps le lieu de la satire, de l’engagement du narrateur-auteur par rapport à son temps. Enfin, la description revêt une dimension esthétique, puisqu’elle permet à l’auteur de tester sa démarche poétique. Balzac parvient à faire d’une scène banale le lieu de la transcendance poétique : les objets deviennent les éléments d’une construction poétique magistrale....
tracking img