Madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1413 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Madame Bovary Le roman et le film- Dissertation

On entendra toujours parmi la multitude de gens quelqu’un dire « le livre est bien meilleure », ces types de critiques sont inévitables. Dans le cas de Madame Bovary, œuvre romantique reprit au cinéma par le réalisateur français Chabrol en 1991 qui raconte l'histoire d'une femme mal mariée, de sa vie médiocre, de ses illusions faillites etfinalement de son suicide. Le film représente les mêmes idées principales que le roman : la réflexion d’une époque et une dure critique de la classe bourgeoise à travers le protagoniste Emma Bovary.
Ainsi nous pourrions nous questionner si Chabrol a en effet réussit à faire de son interprétation une réussite cinématographique ou si malgré sa réputation ce film est raté.
Il est vrai qu’habituellementun bon réalisateur arrive à représenter un roman en film avec succès cependant due a la complexité des œuvres réalistes il peut être très difficile voire impossible de transposer un roman tel que Madame Bovary au cinéma.

L’adaptation de Chabrol peut en effet refléter en grande partie et fidèlement les concepts et notions que l’on retrouve dans le roman de Flaubert faisant du film unereprésentation réussite. Nous observons dans un premier temps une retranscription exacte de l’ennui présent tout au long de la vie d’Emma Bovary. Flaubert explique dans son ouvrage « Mais elle, sa vie était froide comme un grenier dont la lucarne est au nord, et l'ennui, araignée silencieuse, filait sa toile dans l'ombre, à tous les coins de son cœur » reflétant l’ennuie et le désespoir ; ces deuxéléments peuvent êtres repérer a plusieurs reprises dans le film que se soit les scènes ou elle tricote toute la journée pour tuer le temps ou la scène ou elle regarde par la fenêtre de manière mélancolique. L’ennui d’Emma Bovary est un thème essentiel dans la création de ce roman car l’ennui est la source de son désespoir et sera une des causes principales de son suicide ; de plus on remarque qu’Emmas’ennuie du début à la fin du roman.
Dans une deuxième nous contemplons une diversité de focalisations et points de vue dans le romande Flaubert ce qui permet une claire compréhension pour Chabrol qui réussit à interpréter plus précisément grâce a une compréhension plus vaste. On retrouve l’usage de plusieurs points de vue à travers l’écriture de Flaubert. Un exemple serai la scène du bal la ouFlaubert utilise une focalisation double, on retrouve une combinaison du point de vue d’Emma et du narrateur. Ceci permet une claire visualisation et donne de la fluidité à l’imagination « A trois pas d’Emma, un cavalier en habit bleu causait Italie avec une jeune femme pâle, portant une parure de perle. ». Dans son film, Chabrol utilise cette diversité de points de vue pour donner plus deprécision a son film puis fait de sa camera un « passe-partout » qui observe toutes actions. De nouveau lors du bal quand « Le cœur d’Emma lui battit un peu lorsque, son cavalier la tenant par le bout des doigts, elle vint se mettre en ligne et attendit le coup d’archet pour partir » nous observons qu’au même moment dans le film on a l’impression qu’Emma appartient a ce monde noble et pour cette raisonle plan sur le reste des invité et sur les éléments représentant le luxe s’agrandit, on remarque même le détail de la fenêtre que l’on casse lorsqu’il fait trop chaud. De même, quand elle se met à danser, les cameras son focaliser sur Emma qui se montre plaine de plaisir puis la camera se centre sur les robes qui bouges au rythme du valse, représentant de nouveau la noblesse, la richesse et lerêve inaccessible d’Emma Bovary.
Finalement nous observons l’importance d’une critique du conformisme que Chabrol exalte bien dans son œuvre. Dans le roman, la province nous est comparée à plusieurs reprises avec les grandes villes telles que Rouen et Paris. Flaubert le décrit bien « l’imitation est la règle des comportements », nous voyons ainsi le ridicule des personnages tels que Homais...
tracking img