Madame bvary plan analytique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (469 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan de la lecture analytique
Introduction
Présentation de
l’oeuvre et situation
du passage
Présentation
du texte
Problématique et
annonce du plan
Flaubert publie en 1857 Mme Bovary, roman «réaliste » (inspiré d’ailleurs d’un
fait divers) racontant la destinée d’Emma, fille de paysans, nourrie dans sa
jeunesse de mauvais romans qui lui donnent des rêves exaltés de grandeur.
Mariée àCharles, officier de santé, elle est rapidement déçue du mariage et de
la vie à Yonville, petite ville de Normandie. Elle est alors une proie facile pour
Rodolphe, séducteur sans scrupule, avec quielle a une liaison.
Dans cet extrait, nous voyons Emma installée dans l’adultère et croyant y
trouver les moyens de son émancipation ; le narrateur nous la fait percevoir à
travers les regards deson amant, des habitants d’Yonville et plus particulièrement
lors d’une scène avec sa belle-mère.
Nous pourrons nous demander quelle vision nous donne ce texte des tentatives
d’émancipation d’Emma,en observant les différents points de vue sur
le personnage et en nous interrogeant sur les limites que semble poser le
narrateur à cette émancipation.
A. Différents points de vue sur le personnage1 Le point de vue de Rodolphe
© Cned – Académie en ligne
50 Séquence 4 – FR10
2 Le point de vue des habitants d’Yonville :
– par quelles attitudes d’Emma sont-ils choqués ?
– quels jugementsportent-ils sur elle ?
3 Le point de vue de Mme Bovary mère :
– la façon dont elle est désignée et ce qu’elle représente.
– ce qu’elle reproche à Emma.
B. Les limites de l’émancipation
1 La scèneavec la belle-mère :
– en quoi les deux femmes s’opposent-elles ?
– victoire ou défaite pour Emma ?
2 Les jugements du narrateur sur la conduite d’Emma
– jugement très négatif sur l’adultère quiconduit à une nouvelle aliénation.
– les limites implicites de l’émancipation.
Conclusion
Synthèse
Ouverture
Flaubert nous montre ici, à travers le jeu des focalisations et une présence
subtile...
tracking img