Made in monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Made in monde
Les nouvelles frontières de l’économie Mondiale
Suzanne berger

Daniel Sechaud
Master 2 management des entreprises

Made in monde – Suzanne Berger

Sommaire

Introduction

Page 3

1. Modèles de mondialisation 2. Résultats économiques 3. Conclusion de l’auteur 4. Mon analyse personnelle

Page 5 Page 10 Page 15 Page 17

2

Made in monde – Suzanne BergerIntroduction

Faut-il avoir peur de la mondialisation ?

Alors que l’Europe et la France sont des puissances exportatrices de tout premier plan, les Français ont, dans leur majorité de plus en plus peur de la mondialisation. La peur de perdre son travail, son cadre de vie et ses valeurs culturelles sont des angoisses qui reviennent dans toutes les enquêtes d’opinion de ces dernières années. Selonun sondage récent les Français seraient un peuple désespéré aux perspectives d’avenir plus sombres que les Afghans ou les Irakiens (ce dont je doute personnellement). Pour ma part, je suggère qu’un petit voyage dans des pays du sud permettra à beaucoup de nos compatriotes de relativiser la notion de difficulté…

Alors la mondialisation, bonne ou mauvaise chose ?

Pour tenter d’amener uneréponse construite à cette question existentielle, Suzanne Berger, professeur de science politique au MIT a décidé de lancer une enquête fouillée auprès de 500 firmes choisies pour leurs compétences et pour leur représentativité dans leurs domaines respectifs.
3

Made in monde – Suzanne Berger

La mondialisation est-elle un modèle économique unique et irréversible ? La mondialisation est-elle lasource de tous les maux ou la corne d’abondance ? Les résultats de cette enquête révèlent des résultats complétement différents des résultats escomptés.

4

Made in monde – Suzanne Berger

1) Modèles de mondialisation : Avant de plébisciter ou non un modèle économique libéral et international, il convient de définir s’il existe ou non un modèle unique de mondialisation. Et nous retrouvons lespremières grandes surprises de l’enquête de Suzanne Berger : - La mondialisation ne détruit que très peu d’emplois et la moitié de l’externalisation a lieu dans des pays au pouvoir d’achat équivalent. (L’Allemagne, l’un des premiers exportateurs mondiaux, réalise plus de 60 % de ces exportations dans la zone euro) - La première source d’inspiration des entreprises est de se rapprocher de nouveauxmarchés et non de déplacer leur production. - Il n’y a pas UN, mais DES modèles économiques très différents et pourtant source de prospérité ! Ce résultat est présent dans tous les secteurs et dans l’ensemble des pays industrialisés : a) Premier modèle de mondialisation : l’externalisation : - L’externalisation consiste à transférer dans un autre pays, une partie importante (ou la totalité) de laproduction et des différents services (fabrication, logistique, recherche et développement…) Par cette méthode, l’entreprise s’allège d’une partie de ses charges, ce qui lui permet d’offrir une gamme de produits à des coûts beaucoup plus faibles et donc de s’accaparer des parts de marché supplémentaires. Ce choix est possible par le bais de sous-traitants qui ont la charge de l’exécution del’ensemble de la chaîne de fabrication. Ces sous-traitants peuvent, en raison de la taille des commandes, être cannibalisés par leur client qui va jusqu'à prendre le contrôle
5

Made in monde – Suzanne Berger

total de l’usine. Cette pratique est courante dans la fabrication de textile ou de produits à faible valeur ajoutée. Cette externalisation peut entraîner pour le secteur économique unerecherche constante de convergence qui prendrait la forme d’une course au moins-disant social. Nous pouvons citer en exemple une multitude de petites marques de chemises qui ont commencé à externaliser la fabrication dans les pays du Maghreb (Tunisie, Maroc) puis ensuite au Vietnam, avant de partir pour le Pakistan ou le Bangladesh et pour finir quelques années plus tard en Chine (d’abord côtière...
tracking img