Made in monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6096 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Made In Monde

I] Préface

Dans la préface , Suzanne Berger expose içi la vision que les Français ont de la mondialisation , se préparant alors à exposer sa vision de la mondialisation par la suite . Elle commence ainsi la préface par : La France a mal à la mondialisation . Phrase synthétique résumant alors l’état d’esprit des Français vis-à-vis de ce phénomène à tendance exponentielle . >Une rapide comparaison avec l’étranger , quand à la couverture médiatique des évènements économiques en France et à l’étranger ( délocalisations de HP et Danone ) , montre des différences notoires en termes d’intêret. Le Monde Politique Français s’accorde à accuser la mondialisation - plus particulièrement l’ouverture des frontières - ( Droite , immigration indésirable avec la ConventionSchengen . Gauche , délocalisations et suppressions d’emplois . )
Ce qui apparaît aussi dans cette préface est la multitude de possibilités , de combinaisons qu’offre la mondialisation aux entreprises , tout en ammenant une prospérité certaine . Exemples Texas Instruments ( fabrique ses puces à Taiwan ) alors que Intel , Altis , ST-Microelectronics , Sony et Samsung conservent sur le sol de laMaison Mère l’essentiel de leur production . Autres exemple avec Lacoste qui sous-traitent toute leur production . Enfin , les fabricants de monture de lunettes italiens conservent leurs chaines de production dans les usines de Vénétie , alors que leurs homologues de Taiwan et Hong-Kong trouvent le coût de la main-d’œuvre trop élevé chez eux , et ont ainsi délocalisé leur production en Chine . Lesfirmes américaines transfèrent leur usines vers le Mexique , notamment dans les Maquiladoras , tandis que les firmes françaises , italiennes et britanniques partent au Maghreb ( Union pour la Méditérannée ) ou dans l’Europe de l’Est . En clair , « chaque firme a sa propre facon de produire le « même » produit, à cause de son histoire et des savoir-faire qui composent son héritage humain et technique, et à cause des différences entre les pays dans lesquels ces entreprises se sont développées . » Dans la préface , apparaît la conclusion du livre : « Nous en avons conclu que la pression du marché mondial n’impose aucune solution privilégiée. Il y a de la place pour le modèle de Samsung comme pour celui de Dell ( et pour d’autres encore , ainsi que le prouvent Apple ,Hewlett-Packard etIBM-lenovo . ) »

« Mais si nous voulons exploiter cette gamme de possibilités au mieux , pour les individus comme pour les sociétés , pour les entreprises comme pour leurs actionnaires , ils faut d’abord reconnaître qu’elles existent , et renoncer à cette idée selon laquelle la mondialisation nous volerait notre liberté . »

II] Première partie :Promesses et dangers de la mondialisation .On assiste ici a une confrontation d’opinions, d’études toute plus prestigieuses les unes que les autres  , dont les résultats divergent fortement . Certains prédisent qu’1,4 million d’emplois américains partiraient pour l’étranger , d’autres que chaque emploi délocalisé , grâce aux gains de productivité , permettrait la création de 2 emplois aux Etats-Unis . Entre 1986 et 2001 , le nombred’emplois créés aux Etats-Unis par des sociétés étrangères a doublé , alors que le nombre d’emplois transférés vers l’étranger n’a progressé que de 56% . Les Etats-Unis vendent beaucoup plus de services à l’étranger qu’ils n’en achètent . En Europe les résultats sont similaires . « Des économistes américains reconnus , come Alaan Greenspan , ex président de la Réserve Fédérale américaine , assurent queles délocalisations entraînent des gains d productivité et une amélioration du niveau de vie aux Etats-Unis . En fin de compte , non seulement le libre-échange crée plus d’emplois qu’il n’en élimine, mais ces emplois nouveaux sont plus intéréssants . »Théorie des avantages comparatifs .

« La mondialisation que nous connaissons est le fruit d’une série de chocs politiques , économiques et...
tracking img