Madrid

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1806 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 octobre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Madrid jusqu'au XVIIIe siècle

Fondée par l'émir cordouan Muhammad Ier vers la fin du IXe siècle, Madrid remplit le rôle d'une forteresse protégeant Tolède, l'antique capitale wisigothe. En 1047, le roi Ferdinand Ier de Castille entre dans Madrid, mais jugeant le lieu peu intéressant, il l'échange contre un tribut au roi de Tolède.

Madrid appartient définitivement au royaume de Castillequand Alphonse VI prend la ville de Tolède en 1085. Mais en 1109, La ville est détruite par les Almoravides qui ne sont expulsés définitivement de la région qu'en 1132, après la victoire d'Alphonse VII à Villarrubia de los Ojos. La ville de Madrid étend progressivement sa domination sur les communes environnantes comme celle de Ségovie.

En 1217, François d'Assise fonde le monastère de San Franciscoà Madrid. Un an plus tard, en 1218, le monastère de Santo Domingo el Real est bâti à son tour. Rodrigo Rodríguez devient le premier maire de Madrid en 1219. La ville va poursuivre son développement : de nouveaux édifices religieux y sont construits et des sessions des Cortes s'y déroulèrent dès le début du XIVe siècle.
Madrid vu par le satellite Spot

Au cours du XVe siècle, Madrid poursuit sacroissance sous les règnes de Jean II et d'Isabelle la Catholique. En 1479, Pedro Zapata fonde le monastère de Rejas et un abattoir municipal est construit en 1489. Les rues de Madrid commencent à être pavées en 1492 et la ville est organisée selon les critères d'urbanisation dictés par les Rois Catholiques.

En 1525, le roi de France François Ier est fait prisonnier lors de la bataille dePavie par l'armée de Charles Quint. Il est emprisonné à Madrid durant un an dans la tour de los Lujanes. Un traité de paix est signé entre les deux puissances, et François Ier peut rentrer en France, laissant à Madrid ses deux fils en garantie, jusqu'à l'accomplissement des clauses dudit traité. En 1547, le prince Philippe fonde le couvent de San Felipe el Real sur l'emplacement de la Puerta del Sol.Le couvent augustin de San Felipe Neri et celui de la Trinidad Descalza sont fondés au même moment. Dix ans plus tard, la princesse Jeanne, sœur du futur roi d'Espagne Philippe II, ordonne la fondation du couvent de religieuses franciscaines, las Descalzas Reales.

Mais face au mécontentement populaire, Madrid est de nouveau désignée comme capitale de l'Espagne le 4 mars 1606.

La Plaza Mayorde Madrid est inaugurée en 1616 ; trois ans plus tard s'y déroule la première corrida.

En 1632, le comte d'Olivares présente au roi Philippe IV les clés du Buen Retiro.
Installation de la dynastie des Bourbons
La Plaza Mayor lors de l'entrée de Carlos III dans Madrid peinte par Lorenzo Quirós en 1760
Francisco Goya, vue de Madrid, 1788, musée du Prado.

En 1701, Madrid voit arriverPhilippe V, le premier roi de la dynastie des Bourbons, la famille régnante française qui imposa un de ses enfants sur le trône d'Espagne. Un an plus tard commençait la guerre de Succession d'Espagne, qui se termina par le traité d'Utrecht en 1713 et qui confirmera Philippe V sur le trône.

Le jour du réveillon de Noël en 1734, un incendie détruit l'Alcazar de Madrid, symbole de la dynastie desHabsbourg en Espagne. Le 7 avril 1738, la première pierre du nouveau Palais Royal est posée.

En 1766 débute la construction de la Casa de Correos (« maison de la Poste ») qui est l'actuel siège du gouvernement de la communauté autonome de Madrid. Le parc du Buen Retiro est ouvert au public l'année suivante. En 1785 va débuter la construction du musée du Prado. En 1790, commencent les travaux deremodélation de la Plaza Mayor, mais au mois d'août 1791 la place est incendiée.
Joseph Bonaparte (Joseph Ier, roi d'Espagne)

Le 2 mai 1808, le peuple de Madrid se soulève contre les troupes françaises. Cette scène sera immortalisée par Francisco de Goya, tout comme le 3 mai 1808, jour de répression des Français. C'est le début du règne de Joseph Bonaparte comme nouveau roi d'Espagne. Mais en...