Madrid

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2204 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le groupe L’Oréal a signé un accord en vue d’acquérir auprès de la société Coty Inc. l’affaire chinoise de maquillage et de soin de la peau Yue-Sai.

Créée en 1992 par Madame Yue-Sai Kan, personnalité chinoise de culture occidentale et de grande notoriété, Yue-Sai, propriété de Coty depuis 1996, a réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de 38 millions d’euros en 2003.

Yue-Sai propose desgammes de produits conçus dès l’origine exclusivement pour les consommatrices chinoises. Cette marque dispose d’une position majeure dans 800 grands magasins situés dans les 240 villes chinoises les plus importantes, dans lesquels elle est distribuée.

« Après Mininurse à la fin de l’année dernière, cette nouvelle acquisition confirme notre volonté d’accélérer encore notre croissance sur lemarché stratégique qu’est la Chine. » a déclaré M. Lindsay Owen-Jones, Président-directeur général de L'Oréal.

Pour M. Paolo Gasparrini, directeur général de L’Oréal Chine :
« Yue-Sai, marque emblématique de la femme chinoise moderne, s’inscrira tout naturellement dans le portefeuille de L’Oréal… Cette marque renforce le leadership du groupe dans le domaine du maquillage et du soin du visage.L’apport de la technologie du groupe permettra à Yue-Sai de gagner de nouvelles parts de marché »

Cette acquisition comprend également un site industriel situé à Shanghai. Cette usine augmentera les capacités de production du groupe pour assurer la croissance rapide de ses marques en Asie.

L’aboutissement de cette opération reste soumis à un certain nombre de conditions en Chine, notammentl’accord des autorités chinoises.

Présent depuis 1997 sur le marché chinois, L’Oréal y a réalisé en 2003 un chiffre d’affaires de 159 millions d’euros et a connu une croissance, à données comparables, de 69,3 % de son chiffre d’affaires.

Le groupe L’Oréal a implanté ses principales marques stratégiques sur ce marché où il détient plusieurs positions de leader : L’Oréal Paris en colorationpremium, Maybelline en maquillage, Vichy dans les pharmacies et Lancôme dans la distribution sélective.
En dix ans, l’Oréal est devenu le numéro deux sur le marché des cosmétiques en Chine.
Adaptation culturelle, rachat de marques locales, ouverture de laboratoires high-tech, Paolo *Gasparrini*, Directeur général de l’Oréal Chine se réjouit de la réussite de l’Oréal en Chine et prévoit un tauxde croissance du marché des cosmétiques d’environ 15% par an jusqu’en 2010.
« Nous sommes rentrés sur le marché chinois de la cosmétique en 1997 avec la marque américaine _Maybelline que nous venions de racheter explique Paolo Gasparrini. Nous avons pris le leadership du maquillage et ensuite nous avons lancé les autres marques du groupe, l’Oréal Paris, Lancôme etc_ ». Aujourd’hui la quasitotalité des marques de l’Oréal sont présentes en Chine. L’Oréal a également racheté deux marques chinoises Mini Nurse et Yue Sai. Une politique de rachat permettant ainsi de bénéficier du réseau de distribution et également de couvrir tous les segments du marché. « Nos consommatrices sont jeunes, urbaines entre 15 et 40 ans. Notre cible s’élargit sans cesse. Le marché homme commence aussi à sedévelopper » explique le directeur de l’Oréal Chine.
Un des grands enjeux également de la présence en Chine, exploiter l’incroyable trésor que représente la médecine traditionnelle chinoise avec ses 40 000 substances végétales utilisées depuis des millénaires. En ce moment des tests sont réalisés sur des produits utilisant des ingrédients comme le bambou ou le thé. « Nous visons dans un premier tempsle marché chinois ou asiatique mais pourquoi pas utiliser ces ingrédients chinois pour des marques présentes sur d’autres marchés » explique Paolo Gasparrini.
Aujourd’hui si la Chine ne représente pas encore une part significative dans le chiffre d’affaires de l’Oréal, c’est une zone dé développement stratégique pour le groupe.
« Nous avons des perspectives ambitieuses, c’est un marché...
tracking img