Magazine yabiladi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 91 (22747 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Héritage portugais au Maroc

Etiquetage Halal en France

Marrakech : Les détails de l’enqête

Mag
www.yabiladi.com

#7

Chez Choumicha

Immobilier au Maroc
Comment tirer la bonne carte ?

Mai

2011

Edito
La France, entre perte de repères et quête de nouveaux boucs émissaires
Pathétique ! De l’extérieur, l’impression laissée pour les débats ou plutôt les polémiques quiagitent la sphère politicomédiatique française est sans nuance. De l’intérieur, la sensation nauséeuse doit être encore plus marquée. Alors que l’élection présidentielle de 2012 approche, les scuds se font de plus en plus fréquents à l’égard du bouc émissaire immigré ou d’origine immigrée, et musulman de préférence. Que vous soyez clandestin, immigré légal, bi-national, ou même Français de souche avec« option muslim », vous aurez droit à votre quart d’heure stigmatisant dans le journal télévisé de TF1. Le voile et sa version intégrale, la déchéance de la nationalité, le halal, les « prières de rue », la double nationalité, le coût des immigrés, l’assistanat et les prestations sociales ne sont que quelques produits de maquillage servant à masquer l’odeur putride du cadavre de Marianne. Dans lachambre mortuaire de cette France des Lumières, se suivent les maquilleuses du gouvernement, ainsi que leurs amies coiffeuses des médias ou intellectuels autoproclamés. Si le problème de la République n’était que l’islam ou la bi-nationalité, le pronostic vital de Marianne ne serait pas engagé. Seulement, la France de Sarkozy ne fait plus rêver les Français ; elle n’offre qu’un avenir obscurci àsa jeunesse, elle stigmatise une partie de sa population, elle monte une catégorie contre une autre. Tout ca pour mieux masquer l’incurie de ceux qui dirigent le pays. Dans une France en perte de repères, la seule échappatoire des politiques consiste à désigner encore et encore de nouveaux boucs émissaires… quitte à ce que les mêmes jouent le rôle plusieurs fois. Finalement, les partis ditsrépublicains sont tombés dans le même travers que les extrêmes. Le Front National désignait les immigrés comme la principal cause des malheurs de la France. Arlette Laguiller et d’autres partis d’extrême gauche avaient fait de l’extinction du patronat l’essentiel de leur programme politique, ne proposant aucune alternative crédible. Aujourd’hui, l’UMP, rejoint sur certains points par le PS, se concentresur la stigmatisation d’une partie de la population. Alors qu’on leur demande de nous montrer la lune, ils exigent qu’on ne se focalise que sur leur doigt crochu. Nicolas Karcher Sarkozy a ouvert la boite de Pandore en s’érigeant en nouveau Napoléon. A la différence près qu’il n’a pas mis d’accord les Français pour faire la guerre aux pays d’Europe continentale, mais qu’il a réussi à mettred’accord tous les pays étrangers sur la stupidité de la guerre qu’il fomente entre les Français. Aujourd’hui, c’est tout le modèle de société français qui prend l’eau, à l’image de l’armée napoléonienne à Waterloo.

Mohamed Ezzouak

LE MENSUEL
04 Photomaton 08 MRE Contrebande transfrontalière 10 Rapatriés de Libye : Une réinsertion difficile au Maroc 11 Halal : Les enjeux d’un étiquetage 12 MarocAttentats de Marrakech : Le choc 14 Tourisme : 15 000 annulations depuis l’attentat 15 Rachid Niny : Derrière les barreaux d’Oukacha 16 Dossier : Immobilier au Maroc 18 19 20 22 23 Immobilier au Maroc : Comment tirer la bonne carte ? Le boom des salons immobiliers marocains à l’étranger Votre avis : Votre avis La loi VEFA : Une protection juridique peu respectée Etre MRE et acheter au Maroc : Lesprécautions à prendre Achat dans l’immobilier Marocain : L’avantage d’être MRE

Mag
Directeur de la publication
Mohamed Ezzouak

Rédacteur en chef
Frédéric Schmachtel redaction@yabiladi.com

Secrétaire de rédaction
Julie Chaudier

Rédaction
Ibrima Koné Ghita Ismaïli Oumar Baldé Yann Ngomo Elimane Sembene

24 Chronique Satirique

26 International FFF : Ne veut-on que des blancs...
tracking img