Magritt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (373 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
2 - Analyse iconographique
Le tableau. Les Promenades d'Euclide, montre un intérieur. Un chevalet est posé devant la
fenêtre centrée dans le tableau et encadrée à gauche et à droite par un rideau.À travers la
vitre, nous apercevons les toits d'une ville. Au premier plan, une tour avec un toit en cône qui
cache la voûte du feuillage vert d'une rangée d'arbres. Immédiatement à droite, unelarge allée conduit tout droit dans la profondeur du tableau. À l'exception de deux personnes qui
sont visiblement en conversation l'une avec l'autre, cette allée est déserte. La perspective
descouleurs claires et le flou donne l'impression que le paysage citadin s'étend jusqu'à l'horizon, surmonté d'un ciel bleu parsemé de cumulus blancs. La représentation laisse une impression de sobriété etd'objectivité. Grâce au chevalet, à la bande blanche de gauche et à
une ligne de contour fine, à peine perceptible, marquée en haut, à droite et en bas du tableau,
nous découvrons, à peinevisible, une toile peinte. Le motif peint, dont les couleurs et les
formes sont fidèles, se fond dans la vue que l'on a de la fenêtre.
1 - Analyse préiconographique
Les Promenades d'Euclide,
RenéMAGRITTE (1898-1967),
1965,
Huile sur toile,
163x130 cm,
Minneapolis, The Minneapolis Institute of Art
3 – Analyse iconologique
Alors que la vue par la fenêtre indique que l'on a affaire à lareproduction d'un tableau « naturel » à l'intérieur du tableau, le motif de la toile peinte indique cette fois un autre tableau
« artificiel » à l'intérieur du tableau. On a l'impression que le tableau dela toile peinte est
identique au tableau « naturel » qu'il cache. Ce qui importe à MAGRITTE, c'est l'interaction
des différents niveaux de la réalité. Par le jeu de la forme, de la couleur et dela structure, l'allée et la pointe conique de la tour sont identiques, ce qui soulève le même problème.
Libéré de la perspective du point de fuite, l'illusion de la profondeur se révèle n'être...