Mahmoud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1467 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Réseaux ATM (Asynchroneous Transfer Mode)
Rym Ouertani
ISITCOM rym.ouertani@gmail.com

1

Introduction
ATM fût créé face à l’impossibilité pour les réseaux RNIS-BE RNIS(RNIS Bande étroite) à offrir une connectivité universelle (débit limité à 2Mbits/s). 2Mbits/s). Le mode de transfert asynchrone a été adopté pour faire face au besoin d’un RNIS-LB (RNIS Large bande). RNIS-

Naissanced’ATM
2

Objectifs de ATM
Définir une interface matérielle et protocolaire générique pour tout type de services. Supporter divers types de communication (voix, vidéo, données, etc.) sur un même réseau. Offrir le même service de bout en bout quelque soit le réseau LAN, MAN ou WAN. Concevoir un réseau de transport générique susceptible de satisfaire toutes les contraintes grand-public en termede grandTEMPS-REEL. TEMPS-REEL.
3

Objectifs de ATM (2)
Garantir une QoS : bande passante / temps de latence / taux de perte à chaque utilisateur. Fonctionner à très hauts débits (Gbits/s) (Gbits/s)
En utilisant la fibre optique.

Utiliser les standards de couches physiques existants : fibre optique (SONET, SDM), paire torsadée. Convergence entre téléphonie et informatique.

4 Principes de ATM
ATM est adapté par l’UIT. Architecture: liaison physique point à point et structure en étoile nœud central du réseau: commutateur-switch-brasseur commutateur-switchDonnées: paquets de taille fixe ( cellules = 53 octets). Mode: connecté établi (circuit virtuel)
Dynamiquement Manuellement : permanent/semi-permanent. permanent/semi-

QoS garantie pour chaque connexion. Temps réel
5 Principes de ATM (2)
Contraintes à satisfaire:
Réduction de temps de transit des paquets dans le réseau Par une augmentation du débit en ligne Par une vitesse de commutation plus rapide Par un allègement des traitements de protocole à l’intérieur du réseau (détection d’erreur, reprise sur erreur, contrôle de flux lien par lien, etc.).

Cela est rendu possible grâce à:
La très grandefiabilité des fibres optiques Leur très grande bande passante

6

Commutation de cellules
Pourquoi des cellules?
Service Voix Données interactives Vidéo téléphonique TV TV haute-définition Débit moyen 32 Kbits/s 1-100 Kbits/s 2 Mbits/s 20-50 Mbits/s 100-150 Mbits/s Sporadicité 2 1-50 2 2-3 1-2
7

Commutation de cellules (2)
Tous les trafics étant sporadiques, on utilise la technique decommutation de paquets. Nécessité de concevoir une nouvelle technique de commutation de paquets capable de travailler en Gbits/s Nécessité de concevoir une nouvelle technique de transfert des données de façon à satisfaire plusieurs classes de services Savoir maîtriser de façon préemptive la charge soumise au réseau afin d’éviter tout risque de congestion
8

Commutation de cellules (3)
Garantir uneprobabilité de perte équivalente au niveau 10e-9 au plus de façon à éviter les retransmissions dans le réseau. Les paquets temps-réel (voix) sont de petite taille

Commutation de paquets

commutation de cellules

9

Commutation de cellules (4)
Paquet Cellules Paquet réassemblé

Petite taille des cellules:
Moins de gaspillage de place, les cellules sont toutes remplies par del’information Optimisation du temps d’insertion des cellules sur le support de transmission Optimisation du délai de transmission, technique « Store and Forward » .
10

Commutation de cellules (5)
Pourquoi des cellules de taille fixe?
On utilise un résultat de file d’attente: λ N µ

λi W Soient λ le taux d’arrivée de paquets dans un multiplexeur et µ le taux de sortie du multiplexeur. La chargeglobale offerte est donnée par: ρ =
λ ∑ λi = µ µ
11

Commutation de cellules (6)
La durée moyenne de service est donnée par:
1

µ

=

E C

On montre que le nombre moyen de paquets dans le multiplexeur est:
(1 + CV 2 ) E[ N ] = ρ + ρ . 2(1 − ρ )
2

CV est le coefficient de variation (variance) de la taille des paquets. A l’équilibre, on a:
λ Donc, pour minimiser E, il faut que...
tracking img