Maintenir et reproduire microgeophagus altispinosa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1199 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Source: Aquarticles.com
 
Auteur: Rich Grenfell (Wet Pet Gazette, Norwalk Aquarium Society)
 
Titre original: Keeping and Breeding Microgeophagus altispinosa
 
Traducteur: Amazonarium
 
 
Maintenir et reproduire Microgeophagus altispnosa
(Le Ramirezi de Bolivie)
 
 
 
Je suis aquariophile depuis très longtemps mais, je ne m’était jamais vraiment lancé dans la reproduction jusqu'à ceque je sois tombé sur le site web de la N.A.S. (Note du traducteur : Norwalk Aquarium Society - http://norwalkas.org/) et que j’ai décidé de devenir membre de cette association.
À ma première réunion j'ai rencontré des gens qui faisaient de la reproduction et cela m’a immédiatement passionné.
 
Comme l’indique le titre de cet article, j’ai connu ma première expérience en terme de reproductionavec Microgeophagus altispinosa, qu’on appelle aussi Ramirezi de Bolivie.
 
Je les ai d’abord vu dans la boutique pour laquelle je travaillais à ce moment-là. Et comme cela était le cas avec tous les poissons qui m’intéressait, je mettais six d’entre eux ensembles dans un bac de quarantaine.
Je les nourrissais bien, avec des vers de vase et des morceaux de krill congelés, et en attendant, jelus quelques articles.
 
Le livre qui me donna le plus d’information fut “American Cichlids I” (Linke et Staeck) et je découvris qu’il était recommandé que le pH fût légèrement alcalin.
Je pensais que cela me poserait un problème car mon eau de conduite a le plus souvent un pH de 6.8. Je testais l’eau du magasin: elle était quasiment neutre. Ils semblaient en bonne santé, et je ne me fis donc pasplus de soucis à ce sujet.
Après deux semaines, ils commencèrent à avoir un ventre bien rond et de belles couleurs. Je ne vis aucun signe de maladie et je les ramenais à la maison.
 
A ce stade, ils mesuraient environ 2,5 cm. Je les ai placé dans un bac de 200 litres, avec un pH de 6.8, une dureté de 4 dH et une température de 28°C. J’ai planté avec quelques Anubias,  de la Ceratopteristhalictroides en surface et une grande racine avec de la mousse de java.
J’ai aussi déposé des pierres plates au fond du bac, comme cela m’a été conseillé par un autre membre du NAS.
Comme compagnie, j’ai ajouté un petit groupe de tétras nez-rouges.
 
 
Je les ai nourri trois fois par jour, en alternant krill lyophilisé et congelé, vers de vase congelés, artémias congelé, larves de moustiquescongelés et des paillettes pour la couleur.  30% de l’eau était renouvelé une fois par semaine.
 
Après environ six mois, leur taille avait doublée et je savais que j’avais un couple. Il y avait deux poissons qui tournoyaient au dessus de la même pierre, et chassaient tous les autres poissons qui s’en approchaient.
 
En discutant avec d’autres membres du NAS, j’ai appris que ce la signifiait qu’ilsétaient prêts à se reproduire et qu’ils le feraient sans doute rapidement.
Un jour ou deux plus tard, j’allais dans ma fishroom et il y avait……….environ 60 ou 70 petits œufs posés sur la pierre que le couple étaient en train de défendre.
 
Cette ponte finit dévoré par les autres, de même que la deuxième ponte. A la troisième ponte, les œufs éclorent et les alevins atteignirent le stade de lanage libre, mais ils disparurent après deux jours.
 
Comme les pontes revenait régulièrement, et que je devenais plus familier avec le comportement qui précède celle-ci, j’ai commencé à l’observer et, une nuit où je parlais avec un autre membre au téléphone, je put assister à une ponte juste devant mes yeux.
La femelle fit quelques passages au dessus de la pierre, et, au troisième ou quatrièmepassage, elle commença à déposer les œufs. Le mâle montait la garde et maintenait tout les autres poissons en dehors de cet espace.
Comme il semblaient perturbé par ma présence, j’ai éteint la lumière de la pièce, raccroché le téléphone et j’ai reculé de quelques pas.
Après que la femelle est libérée une douzaine d’oeufs,  le mâle fit quelques passages proche des œufs, je suppose pour les...
tracking img