Maissa bey

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1765 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie

Maïssa Bey, de son vrai nom Samia Benameur, est une femme de lettres algérienne. Elle est née à Ksar el Boukhari en 1950. Elle suit des études universitaires de lettres à Alger puis elle enseigne le français à Sidi-Bel-Abbès, une ville dans l’ouest de l’Algérie. Elle a écrit plusieurs romans, nouvelles, pièces de théâtre et récits dont certains ont été récompensés par des prix.Aujourd’hui elle réside toujours à Sidi-Bel-Abbès où elle anime une association culturelle qui s’appelle Paroles et écritures.
Maïssa Bey perd très jeune son père qui était instituteur. Il meurt sous la torture de l'armée française durant la guerre d'Algérie. Il était combattant du FLN (Front de Libération Nationale).
Par une écriture retenue, Maïssa Bey dénonce la violence de la société algérienneaujourd'hui, la douleur des femmes sous la tutelle des hommes et les oublis de l'histoire. En 1999, elle a obtenu le prix de la Société des gens de lettres pour Nouvelles d'Algérie.

Maïssa Bey est une femme blessée. Son père décède donc quand elle n’a que 7 ans. Les histoires qu’elle écrit rappellent son mal, mais souvent c’est un mal commun à tous les Algériens. Son premier roman Aucommencement était la mer parait en 1996. Elle écrit en français car elle est, et je cite ‘nourrie et imprégnée de culture française’.
Elle a écrit des romans, des nouvelles, des récits. Certains de ses romans ont été adaptés au théâtre comme par exemple Bleu, Blanc, Vert qu’elle publie en 2007.
Certains de ses livres sont récompensés par des prix, comme par exemple le roman Pierre, Sang, Papier ouCendre publié en 2008 que nous allons présenter tout à l’heure qui a reçu le Grand Prix du roman francophone.

A propos de son pseudonyme elle dit ce qui suit : "C'est ma mère qui a pensé à ce prénom qu'elle avait déjà voulu me donner à la naissance (...) Et l'une de nos grand-mères maternelles portait le nom de Bey (...) C'est donc par des femmes que j'ai trouvé ma nouvelle identité, ce qui mepermet aujourd'hui de dire, de raconter, de donner à voir sans être immédiatement reconnue." Elle n’écrit pas sous son vrai nom ce qui lui permet parfois de prendre une certaine distance par rapport aux événements dont elle parle dans ses livres.
L’oeuvre de Maïssa Bey.

Mise à part le roman Pierre Sang Papier ou Cendre que nous allons présenter tout à l’heure, Maïssa Bey a également écrit d’autreslivres. Comme par exemple son roman Bleu, Blanc, Vert qui est paru avant Pierre, Sang, Papier ou Cendre mais qui se déroule après l’Indépendance de l’Algérie. Ce roman raconte l’histoire de deux enfants, un garçon et une fille qui rentrent de l’école un jour et racontent à leurs parents que dorénavant ils n’ont plus le droit d’utiliser la couleur rouge. Le papier reste blanc, ils continuentd’écrire en bleu mais les corrections se feront maintenant en vert. Ils ne veulent plus maintenir le bleu/blanc/rouge, les couleurs haïes de la colonisation. Pour les deux petits héros ceci est le premier signe de l’Indépendance et ils sont fiers d’être les pionniers de cet acte fondateurs. Mais ce roman raconte aussi la souffrance d’un pays qui a été colonisé pendant si longtemps.
Ce roman, qui aégalement été adapté au théâtre, est en partie autobiographique.

Pierre, Sang, Papier ou Cendre a également été adapté au théâtre sous le nom de Madame La France.

Dans Entendez vous dans les montagnes qui est un court récit, l’écrivaine parle ouvertement de la guerre d’Algérie et pour la première fois de son père torturé à mort pendant cette guerre. Evénement qui l’a beaucoup marquée et dont onretrouve les traces dans ses œuvres.

De manière générale, son œuvre tente de briser les secrets et les tabous de l'histoire et de la société algérienne, de rompre les silences et les non-dits dans la confrontation des passés et des générations.
Elle écrit et crée des histoires qui rappellent son mal, un mal parfois commun à tous les Algériens.

Madame La France

Madame La France joue un...
tracking img