Mal-venue, mal-aimee, c'est la monnaie des faux-monnayeurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2442 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel Peyret
28 février 2010

MAL-VENUE, MAL-AIMEE,
C'EST LA MONNAIE DES FAUX-MONNAYEURS!

Pour Didier Feret, journaliste indépendant, l'arnaque est fine, mais bien réelle, et elle se poursuit!

Lorsque, dit-il, l'homme de la rue y regarde de près, à propos de l'euro, dit « monnaie unique », dont les pouvoirs politiques lui ont tant vanté les vertus à l'aube des années 2000, pource qui est de la France il constate que, maintenant, on sort une pièce d'un euro comme jadis on sortait un franc!

« En fait, ajoute-t-il, subrepticement, en moins d'un lustre, l'euro a pris la place du franc dans le vocabulaire courant, et il a « ajusté » les choses à sa mesure.

« On a vendu de nouvelles pièces et de nouveaux billets 6,5 fois plus cher qu'avant, sans guère nous donnergrand-chose en contrepartie.

« Et ça continue! Si mes renseignements sont exacts, il paraîtrait que les Pays-Bas viennent de retirer de la circulation les pièces de 1 et de 2 centimes d'euros...! »

69% DES FRANCAIS REGRETTENT LE FRANC!

La nostalgie est toujours ce qu'elle était.

Elle grandit même au fil du temps.

Mais le sondage nous fait dire gentiment ce que sont en réalité notre colèreet notre révolte!
Et notre exaspération!

On nous parle beaucoup de démocratie, mais nous, nous qui sommes le peuple, peuple en principe souverain, on ne nous écoute pas, on ne nous entend pas, y compris lorsque l'on vote!

Nous en avons assez de ce viol permanent!

Il n'est pas inutile toutefois d'en rappeler les résultats.

Donc 69% des Français « regrettent le franc », selon le titrequi est celui de la plupart des journaux.

Ils précisent toutefois.
47% disent le « regretter beaucoup ».
Et 22%, « un peu ».

Mais ces 69% étaient 61% en juin 2005!

Et 48% en juin 2002, lorsque les euros, pièces et billets, ont été mis en circulation.

Huit ans après le remplacement du franc par l'euro, la hausse est pour le moins notable!

Le désamour initial vis à vis de l'euro vacrescendo! Et c'est avant tout parce qu'il s'est fait surtout sentir au niveau du porte-monnaie des citoyens français et européens!

QUAND « DROITE » ET « GAUCHE » COLLABORENT ET COHABITENT...

C'est déjà une vieille chronique que celle de cette naissance, aussi importante et ambitieuse selon ses promoteurs que l'acte fondateur de « l'Union européenne » qu'a constitué le traité de Rome en1957.

Un long cheminement parce que cette naissance s'est accompagnée de nombreux et larges débats tant au plan de sa légitimité économique que des incertitudes et des risques qu'il contenait.

Et c'est peut-être seulement aujourd'hui que la mise en oeuvre de l'objectif fait apparaître dans toute sa nocivité les dangers qu'il contenait, tant cette nocivité accompagne celle de la crise ducapitalisme dont elle est à la fois une conséquence et une cause.

LA LIBRE CIRCULATION DES MARCHANDISES ET CAPITAUX

Si l'idée d'une monnaie unique n'est pas affichée pour être partie intégrante du projet initial de construction européenne, c'est à partir des années 1960 que les pressions inflationnistes et les tensions sur les marchés des changes, conjuguées à l'achèvement de l'union douanière en1968, poussent les 6 pays de la CEE à aller plus loin dans la « solidarité économique », c'est-à-dire plus loin dans la « libre circulation des marchandises et des capitaux » pour mieux répondre aux nouveaux besoins des grands groupes capitalistes, les accompagner dans le processus d'extension de leur domination par delà les marchés nationaux, vers toujours plus de mondialisation établissant cettedomination sur l'ensemble de l'humanité.

C'est aussi le temps où, le 15 août 1971, Nixon décrète la non-convertibilité du dollar en or, où donc le système international de Bretton-Woods, déjà en ruines, s'effondre.

L'UEM, l'Union économique et monétaire, est donc lancée avec, en octobre 1970, le rapport Werner qui considère que le maintien des monnaies nationales est concevable mais qui...
tracking img