Maladie subie, maladie dominee, industrialisation et technologie medicale: le cas de la tuberculose

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (902 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Résumé Ce texte présente la synthèse de travaux de recherches menées en France et en Algérie par A. Thebaud et F. Lert sur la tuberculose et l'application du traitement anti-tuberculeux. Latuberculose constitue un des meilleurs indicateurs sanitaires de l'inégalité sociale. Cette maladie est prise ici comme modèle des rapports entre industrialisation et santé, en ce qui concerne l'évolution dumodèle épidémiologique et l'influence de la chimiothérapie comme innovation thérapeutique dans l'organisation des soins aux tuberculeux, en référence aux transformations socio-économiques etculturelles de la société française et de la sociéte algérienne au cours du XXe Siècle. Dans la première partie, l'article montre comment l'épidemiologie de la tuberculose tend à se différencier en fonction del'evolution dynamique des rapports sociaux au cours du processus d'industrialisation dans chaque pays tandis que les tendances épidémiologiques mondiales constituent un des meilleurs indicateurssanitaires de l'inégalité des rapports nord-sud. La deuxième partie du texte est consacrée à l'étude des conditions d'application du traitement antituberculeux en France, d'une part, en Algérie, d'autrepart, en fonction de l'organisation du système de soins dans chaque pays, de la place et du pouvoir médical au sein de la sociéte, et de l'impact de l'innovation technologique sur l'évolution des formesde prise en charge des malades tuberculeux dans chacun des deux pays. En France, on observe que l'organisation du système antituberculeux mise en place entre les deux guerres tend à persister sanschangement en dépit des possibilités de restructuration de la lutte antituberculeuse et d'allègemment des normes de traitement, liées à la baisse d'incidence de la maladie et à l'introduction dutraitement antibiotique. Cette résistance semble due principalement aux difficultés de reconversion des personnels de santé et à l'inertie de l'organisation très structurée de la lutte anti-tuberculeuse au...
tracking img