Maladie d'alzeihmer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3179 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Recueil et analyse de données sur

La maladie d’Alzheimer
















SOMMAIRE





Introduction 1



A) Pour mieux comprendre la maladie d’Alzheimer 2 1) Physiopathologie 2
2) Historique 3
B) Les conséquences du sous-diagnostic 4

C) Les conséquences de lamaladie sur la personne et son entourage 5

D) Le coût de la maladie 6

E) L’offre médico-sociale 5

F) Evolution des politiques mises en œuvre 7



Conclusion 8

INTRODUCTION

Dans le cadre de cette étude où il me fallait choisir un sujet d’actualité, j’ai orienté mes recherches sur la maladie d’Alzheimer. Cette maladie a étédéclarée grande cause nationale en 2007. Il s’agit d’un véritable fléau qui, si la recherche ne progresse pas rapidement aura des répercussions sur une partie importante de la population.

En effet, l’accroissement de l’espérance de vie et l’augmentation du nombre de personnes âgées est un des phénomènes les plus importants de ce début de siècle. Cette situation résulte d’une part de lahausse très forte du niveau de vie et des progrès réalisés en matière de santé et d’hygiène de vie. Ainsi, les femmes vivent aujourd’hui en moyenne jusqu’à 83 ans contre 48,5 ans en 1900 et les hommes jusqu’à 76 ans contre 45 ans au début du siècle dernier. D’autre part, compte tenu du vieillissement de la « génération babyboum [1] » le poids démographique des personnes âgées est en forte hausse.En 1980, la population de plus de 60 ans était de 17%, en 2005 elle était de 21,3 %. Les projections de l’INSEE indiquent que les plus de 60 ans représenteront en 2040 plus de 11 millions d’individus ce qui équivaudrait à environ 1/3 de la population française.

Ainsi, le vieillissement démographique s’accélère et avec lui l’augmentation des pathologies liées à l’âge, au premierrang desquelles figurent les démences et en particulier la maladie d’Alzheimer puisqu’elle représente environ 70 % des pathologies démentielles.

En 1988, 300 000 personnes étaient atteintes de cette maladie, elles étaient 860 000 en janvier 2008[2], et chaque année 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués. Comme le montre le tableau ci-dessous[3], la maladie touche en majorité les personnes de plusde 65 ans et sa prévalence augmente avec l’âge :

AGE |65-69 |70-74 |75-79 |80-84 |85-89 |90-94 |95-99 | |PREVALENCE (%) |1,5 |3,5 |8 |13,6 |33,3 |31,5 |44,5 | |




Toutefois, selon l’association France Alzheimer[4] ces chiffres sont totalement biaisés ; le nombre de personne malade serait bien plus important car la maladie d’Alzheimer est diagnostiquée «seulement dans un cassur deux et c’est essentiellement au stade de démence, parfois avancé, que la maladie est identifiée».

D’autre part, cette maladie touche également la famille puisque ses conséquences ont des répercussions sur l’entourage du malade. Ainsi, « trois millions de personnes en France sont concernées directement ou indirectement (malades et entourage) par la maladie d’Alzheimer [5]».Les projections de l’INSEE évaluent à près de 1,3 millions le nombre de malades d’ici 2020, soit 1 français de plus de 65 ans sur 4. Ces prévisions sont basées sur l’allongement de l’espérance de vie et l’absence de traitement curatif.

Compte tenu de l’évolution du nombre de personnes atteintes par cette maladie, il s’agit d’un problème de santé publique et d’un défi pourla recherche. Pour les personnes concernées, c’est d’un drame personnel, familial et social. C’est par ailleurs un problème majeur en termes de coût pour la collectivité car cette maladie induit des besoins croissants de prise en charge médico-sociale du patient et de sa famille. En effet, c’est la cause principale de dépendance lourde chez la personne âgée et la quatrième cause de mortalité en...
tracking img