Maladrerie beauvais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (338 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Maladrerie de Beauvais
Histoire de la création des maladreries Saint Lazare
Entouré d'un mur d'enceinte, le site est composé de trois parties distinctes correspondant à ses fonctions d'usage :au nord, "la ferme", au centre, la communauté et la chapelle (_dédiée à Saint-Lazare, patron des lépreux_), au sud, l'enclos des malades.
La grange, classé monument historique a été rénové et estdevenue une salle de concert classique
{draw:frame} {draw:frame}
Chapelle GRANGE (avant rénovation)
Création des maladreries Saint Lazare
Changement des mentalités
Au Moyen-âge,précisément à la fin du XI° siècle, se développent des structures pour prendre en charge les lépreux. C’est dû à un changement des mentalités religieuses qui voient dans le malade une image du Christsouffrant. Les populations chrétiennes recherchent leur salut en faisant des dons à ces institutions de léproseries. Cette maladie n'est pas contagieuse et permet aux malades de circuler librement dans lesvilles et campagnes, agitant leur crécelle pour prévenir les gens.
Maladrerie Religieuse
Les maladreries sont fondées généralement par des hommes d'églises. L'établissement est géré par un maître àqui les malades doivent obéir sous peine d’expulsion. Pour soigner les malades, l'établissement trouve ses revenus dans les nombreux dons et aumônes.
Pour entrer dans ces établissements, le maladedoit passer devant un jury, chargé de repérer les signes visibles de la lèpre, qui se déclarent à un stade déjà bien avancé de la maladie. Une fois reconnu comme lépreux, le malade est conduit enprocession vers la maladrerie. Une messe et un requiem pour les morts lui est consacré puis, on lui attribue un logement, de la nourriture et de quoi se soigner. Les soins qui lui sont prodigués sontconstitués de poses de pansements par les soignants et de bains qu'il doit prendre lui-même. Il lave également ses pansements et son linge. En moyenne, par an, le nombre de lépreux à Beauvais fut de...
tracking img