Malaise dans la civilisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (657 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Il est encore une cause de désillusion. Au cours des dernières générations, l’humanité a fait accomplir des progrès extraordinaires aux sciences physiques et naturelles, et à leurs applicationstechniques:elle a assuré sa domination sur la nature d’une manière jusqu’ici inconcevable. Les caractères de ces progrès sont si connus que l’énumération en est superflue. Or les hommes sont fiers deces conquêtes, et à bon droit. Ils croient toutefois constater que cette récente maîtrise de l’espace et du temps, cet asservissement des forces de la nature,cette réalisation d’aspirationsmillénaires, n’ont aucunement élevé la somme de jouissances qu’ils attendent de la vie. Ils n’ont pas le sentiment d’être pour cela devenus plus heureux. On devrait se contenter de conclure que la domination dela nature n’est pas la seule condition du bonheur, pas plus qu’elle n’est le but unique de l’oeuvre civilisatrice, et non que les progrès de la technique soient dénués de valeur pour ’l’économie’ denotre bonheur. »

Explication :

Comme l’indique le titre de l’ouvrage dont ce texte est extrait, il y a pour Freud un malaise dans la civilisation occidentale. Selon lui, ce malaise est dû àdes désillusions. Autrement dit, on avait des attentes qui ont été déçues : notre désir était illusoire et condamné à rester insatisfait. Depuis les débuts de l’humanité l’homme par sa culture aaccumulé un progrès technique. Mais depuis la révolution industrielle européenne cette accumulation de puissance d’action a crû de façon exponentielle. Les hommes en sont fiers : ils éprouvent une forme decontentement de posséder et de pouvoir gagner autant de puissance. Cependant ce contentement n’est pas le bonheur. Pour Freud le plaisir est lié à la satisfaction des désirs dont l’énergie estsexuelle (voir la leçon sur l’inconscient). Pour lui le désir humain de faire croître la culture est fondé sur une sublimation de l’énergie sexuelle. Dans le monde animal est satisfaite par la simple...
tracking img