Malebranche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte que nous avons a étudier a été écrit par Malebranche. Le sujet principal de cet extrait est la vérité. L'auteur y défend sa thèse selon laquelle, ce ne sont pas nos sens qui nous trompent, mais notre volonté, qui nous pousse à juger trop hâtivement sans prendre le temps d'étudier en détail les relation entre l'objet et nous-même. Dans un premier axe, nous étudierons le texte. Ladémonstration de Malebranche peut s'articuler en trois partie. Premièrement, la présentation de sa thèse, selon lui les erreurs sont commises à cause de la volonté. Il l'illustre à l'aide d'un exemple d'erreurs causé par celle-ci. Deuxièmement, il explique le fonctionnent de l'erreur, son mécanisme. La liberté de volonté est remise est remise en cause. Nous ne pouvons nous empêcher de juger troprapidement. Puis dernièrement, il propose une solution pour lutter contre l'erreur, telle une règle a suivre pour se protéger de celle-ci. Nous ne devons juger les choses que par rapport a nous même, nos sens et non de manière singulière. En quoi peut on être sur de nos sens, et contrairement incertain de notre volonté? Dans un deuxième axe, nous verrons que Descartes s'est aussi intéressé à la question dela vérité, ainsi qu'au rôle des sens pour l'atteindre

L'auteur présente sa thèse. Ce ne serait pas nos sens qui nous tromperaient, mais les erreurs seraient commises à cause de notre volonté qui nous pousserait à juger trop hâtivement. L'erreur est une idée que l'on tient pour vrai alors qu'elle est fausse. Nous jugeons de simples apparences sans réflexion et recul. Ce n'est pasl'apparence qui nous trompe, seulement la rapidité du jugement qui nous pousse à affirmer, à tenir pour vrai ou faux ce qui n'a pas été vérifié, ce qui est basé uniquement sur nos sens. L'auteur attribue l'erreur à la volonté qui nous pousse à affirmer en fonction de nos sens, ici l'auteur fait référence à nos récepteurs tel la vue ou le touché. Ceci nous induisent en erreur, car il y confusion de nos sens,ce que nous ressentons, avec la réalité. Dans le but d'illustrer sa thèse, Malebranche donne un exemple d'erreur causé par la volonté. Lorsque l'on voit de la lumière, on voit réellement cette même lumière, et ainsi lorsque l'on sent de la chaleur, nous ne sommes pas dans l'erreur quand nous affirmons que nous la sentons. Nos sensations sont donc réelles. Nous pouvons être sur de nos sens. Nossensations sont conformes aux apparences.
L'erreur ne réside donc pas dans nos sens, puisque que grâce à son exemple, l'auteur a prouvé que nous pouvons en être sûr, qu'ils ne nous trompent pas. Il tente ensuite de nous montrer ou se situe l'erreur ainsi que son fonctionnement. C'est donc une erreur de juger, d'avoir la volonté de mettre en relation deux concepts. Ici, la chaleur que l'onsent, il est certain qu'elle est éprouvé. Mais, la chaleur ne réside pas dans l'objet, c'est une sensation. Ce n'est pas nos sens qui nous trompent, mais l'interprétation que l'on en fait, et par conséquent notre volonté. La cause est claire pour l'auteur, la source de l'erreur est l'usage que nous faisons de notre liberté, ici, c'est la liberté de volonté, celle qui nous permet d'affirmer. De plus,nous ne devons pas nous fier seulement à nos sens. D'où l'exemple « c'est chaud », n'est qu'une sensation et non un objet. Pour ainsi les affirmer, il faut prendre le temps de les analyser plus en détail, c'est-à-dire les rapports entre nos sens et l'objet lui-même, sa subjectivité. La précipitation avec laquelle nous jugeons, qui est selon lui la cause de l'erreur.
Malebranche a unesolution pour éviter ces erreurs. Nous devons procéder de manière indirecte. Il est très dur de s'empêcher de juger trop hâtivement, de prendre du temps pour analyser, étudier car notre corps est lié avec nôtre âme. Naturellement, instinctivement, nous jugeons d'après nos sensation, en ayant une confiance aveugle en elles. Elles nous poussent a affirmer. C'est pour cela que l'auteur propose une...
tracking img