Malebranche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1224 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ce texte de Malebranche, a pour objet de montrer que l’erreur vient de la limitation de notre esprit. Malebranche traite le rôle de l’erreur dans la règle de la vérité par les hommes, et expose les capacités à la nature humaine, il cherche à déterminer dans quelle mesure l’erreur est inévitable ou évitable.
Malebranche soutient que la thèse selon laquelle si l’homme prenait consciencede ses propres limitations, alors il pourrait aisément, et devrait, éviter l’erreur de ses jugements. Mais si l’homme prend conscience de ses capacités naturelle, alors il se place dans une position superieur par rapport a des parametres du réel qu’il ne contrôle pas, et qu’il se tombe souvent dans l’erreur.
En quoi l’erreur est-elle inévitable ou évitable ?
En quoi lalimitation de l’esprit pousse l’homme a tomber dans l’erreur ?
Dans une première partie, du début du texte jusqu’à la ligne 8, Malebranche montre que c’est la limitation de l’esprit chez l’homme qui est cause de l’erreur. Puis dans le deuxième paragraphe jusqu’à la fin du texte, il soutient que l’erreur pourrait être aisément évitée mais que les hommes choisissent la voie de la facilité etcommettent donc souvent des erreurs à l’origine de jugements erronés.

Dès la première ligne de ce texte, Malebranche pose les limites de la nature humaine, ce qui induit dans son point de vue sur l’erreur. En effet, même en supposant l’homme « maître absolu de son esprit et de ses idées », alors là encore Malebranche voit l’erreur comme inévitable dans le premier temps de son texte.Admettre l’existence d’un inconscient dynamique signifie que tout pensées passe nécessairement par une phase inconsciente alors que tout pensées ne devient pas nécessairement conscient. Une partie de l’esprit de l’homme ne parviendra donc jamais à la conscience, d’où l’idée selon laquelle l’homme ne possède pas de contrôle absolu sur son esprit. De même, certaines idées du ça sont refoulées car ellesentrent en conflit avec le moi, régit par le principe de réalité. Il apparaît alors qu’une partie des pensees de l’homme se font sans qu’il en ait conscience. Malebranche va alors démontrer que même si on ne tenait pas compte de ses esprits, l’homme serait mené vers l’erreur par sa nature.
La raison de cette limitation est du fait que l’esprit de l’homme est limité extérieurement, maisaussi l’intérieure dans le corps. Il est limité car pour comprendre avec exactitude l’infinité de rapports qu’il y a entre toutes les choses, il faudrait aussi posséder un esprit infini, ce qui est impossible en soi. En conséquence, une conception que l’on pensait apercevoir en sa globalité a probablement d’autres aspects. C’est pourquoi l’esprit de l’homme est limité par des contraintesphysiques. Les limitations de l’esprit d’un homme, ne serait-ce que très matériellement par la capacité de son cerveau, ne lui permettent donc pas de manière réaliste d’envisager tous les rapports qui existent entre les choses.
De cette façon, l’homme est, par la nature de son esprit, porté à ne pas envisager l’existence de ce qu’il ne voit pas ou n’arrive pas à concevoir. Or il existe uneinfinité de choses que l’on ne voit pas et il n’avait donc pas envisagé ce qu’il n’avait pas pu constater. Et ceci est une tendance naturelle à l’homme car l’on peut raisonnablement passer son temps à envisager ce qui pourrait exister mais que l’on ne voit pas. L’imagination de l’homme ne serait de toute façon pas assez infinie pour que la réalité se trouve dans nos hypothèses imaginées. C’est donc lalimitation de l’esprit qui fait que l’erreur fait partie des raisonnements humains. Ne pouvant avoir accès à la connaissance infinie, l’homme forme forcément des raisonnements qui ont une part de fausseté.
Malebranche va, dans un second temps, montrer que l’homme est responsable de ses erreurs et peut les éviter. Bien que faibles par leur nature qui ne leur permet pas d’apercevoir...
tracking img