Management des organisations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2589 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MANAGEMENT DES ORGANISATIONS
Le Ngol-Ngol était un petit navire de transport de passagers et de marchandises qui assurait un
service irrégulier le long de la Côte Ouest africaine. La Compagnie du Cayor en était le
propriétaire.
Agé de 20 ans, le Ngol-Ngol avait atteint ce point de la vie d'un bateau où l’équipage mène le
combat permanent contre la rouille, les pannes de moteur et ladétérioration générale du
bâtiment. On tenait à jour les dossiers sur tous les employés, du Capitaine du navire au simple
matelot du pont. Tous les trois (3) mois, les capitaines devaient soumettre un rapport d'aptitude
et d'efficacité sur chaque homme d’équipage qui était sous leur commandement.
En raison de sa petite taille, l'effectif du Ngol-Ngol en officiers et en hommes était très réduit.
LeCapitaine DIOUM en était le Commandant et avait la responsabilité complète du navire et
de son équipage. Le Commandant en second était le premier officier DIAGNE. Il était
directement chargé de la direction des trois autres officiers : l'officier de pont, l'officier
d'approvisionnement et l'officier mécanicien. Au complet, l'équipage comptait 45 hommes ;
mais depuis près d’un an l'équipagefonctionnait avec à peu prés 75 % de cet effectif.
Le Capitaine DIOUM avait 36 ans et était en service dans cette compagnie depuis 10 ans.
Avant d’y être recruté, il avait reçu une formation dans une école française de marine. Il avait
servi sur plusieurs bateaux de la compagnie en tant qu'officier de section et finalement comme
premier officier. Le Ngol-Ngol était son premier poste de commandementquand il s’y présenta
en avril 1975.
Au cours de ses années de service sur les bateaux de la compagnie, le Capitaine DIOUM avait
eu l'occasion d'observer les différentes méthodes utilisées par les capitaines, dans leurs
rapports avec leur personnel à bord des navires. Lorsqu'on lui donna le commandement du
Ngol-Ngol, il s'était fait sa propre idée sur la question. Lors de sa première réunionavec ses
officiers, il s’exprimait ainsi :
4
“Je veux de l'efficacité dans ce navire et que chacun sache quelles sont ses tâches et comment
les mener à bien. Il faut que la coopération existe entre les divers services et entre les
hommes, et que la coordination vienne d'en haut. Je connais, diverses méthodes pour obtenir
ce résultat, la plus courante est celle de “la main de fer”. Et bienqu'elle semble marcher, j’ai
l’impression que les résultats qu'elle donne ne sont pas pleinement satisfaisants. Lorsqu'on
bouscule les hommes, qu’on les force à travailler, ils font leur travail, c'est vrai; mais seulement
dans la mesure où cela leur évite de se faire sanctionner. On obtient plus de résultats en étant
juste avec ses subordonnés même si notre devoir, en tant qu'officier, nel’exige pas. Il y aura
une politique à bord du Ngol-Ngol et des règlements pour la mener à bien. Mais en soi, tout
cela est insuffisant. Si nous ne gagnons pas la confiance de l’équipage, si nous ne faisons pas
en sorte qu'il croit en nous en tant que personne, nous n'en obtiendrons qu'une soumission
pleine de ressentiment. C'est votre devoir Messieurs de connaître vos hommes, de leur
expliquer leschoses et d'être attentifs à leurs plaintes. Mettez les choses au point s'il y a lieu
ou référez en au premier officier si vous pensez que l'homme est dans son droit. Quoique vous
fassiez, il ne doit pas en arriver à penser qu’il n'est qu’un numéro parmi d'autres sur le bateau.
Il doit sentir qu'il compte”.
Au cours des mois suivants, tout se passe parfaitement bien à bord du bateau. Il y avaittrès
peu d'infractions au règlement et il semblait que les hommes travaillaient plus dur. Le Capitaine
DIOUM s’arrêtait volontiers pour parler ou plaisanter avec les hommes lorsqu'il faisait sa ronde
quotidienne du bateau. Il s’enquérait des nouvelles de leurs familles, de leurs tâches, de leurs
permissions à terre et de tout ce qui, à ses yeux, était important pour eux. Les réponses se...
tracking img