« Management et organisation des entreprises »

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 11 (2604 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 5 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Management et organisation des entreprises »

Introduction

Afin de valider le module mangement et organisation des entreprises, j’ai produit un rapport répondant aux thèmes de l’évaluation.

Je traiterai dans la première partie de mon rapport « le mangement et organisation des entreprises ». Dans la deuxième partie du rapport, je développerai le « pilotage et gestion pourmangers »

Pour effectuer ce travail, je me suis basé sur mon expérience professionnelle au sein de l’entreprise SOPEGA TP, dans laquelle je travail depuis septembre 2008, après l’obtention de mon DUT génie civil option travaux public.

Il m’a fallu environ 40h de travail personnel pour l’élaboration de ce projet.

Partie 1 : «  Management et organisation des entreprises »

Lanon-qualité coûte à l'entreprise, elle représente en moyenne 17 000 euros / salarié /an, de plus c’est une source de non-satisfaction autant pour les clients que pour le personnel. Telles sont les raisons qui ont poussé la SOPEGA TP à s’engager dans une démarche qualité et à être certifié IS0 9001 :2000.

Qu’es ce que le non-qualité ? Quelles sont ses causes racines ? Comment une entreprisepeut réduire les coûts de la non-qualité ?

I. Définition :

La non qualité est l’écart entre le prix de reviens d’un produit et de son coût réduit s’il n’avait aucune erreur, et aucun défaut de conception, réalisation, commercialisation, et utilisation.

II. Causes de la non-qualité :

La direction de la SOPEGA TP s’est engagée cette année à réduire les retours surchantier ainsi que le nombre de réclamations client. Pour atteindre cet objectif, la responsable qualité à mis en place de nouveaux indicateurs dans le tableaux de bord, et à former le personnel à la qualité.

La responsable qualité participe aux réunions hebdomadaire avec le chef d’atelier, le conducteur de travaux, et aux réunions mensuelle avec les chefs de chantiers, afin de réaliser une analysede causes en se basant sur le tableau d’amélioration (Annexe n° 1) qui constitue un élément d’entrée.

Nous avons analysé ce tableau lors de la dernière réunion mensuelle avec les chefs de chantier, il en résulte un coût de non qualité de 33 315 euros depuis le début de l’année 2010.Ce qui correspond à 1.34 % du chiffre d’affaire annuel ( Ce chiffre concerne uniquement la non-qualité liée auxtravaux sur chantier et ne comprend pas les autres dysfonctionnement de l’entreprise).

1. Quel sont les incidents qui ont engendré ce coût ?

Depuis le début de l’année, nous avons recensé :

- Deux retours sur chantiers.

- Quatre incidents liés au matériel de l’entreprise (Usure, accident, panne sur chantier …).

- Un incident lié au personnel.

- Quelquesincidents liés à l’organisation et la planification du chantier.

• Remarque :

D’autres incidents ont été recensés mais pas encore chiffré, donc le coût de la non-qualité est supérieur à celui indiqué ci-dessus.

III. Réduction du coût de la non-qualité :

Afin de réduire ce coût, nous avons planifié des actions correctives et préventives.

En concernant le matériel :- Réalisation d’un état des lieux du matériel de l’entreprise : Nous avons distribué des fiches matériel à tous les conducteurs d’engin, les chauffeurs de camion et les chefs de chantier afin de recenser les problèmes sur les engins, camions, petit outillage,…

- Nous avons mis en place un suivi de contrôles de notre matériel.

- Formation du personnel à l’utilisation dedifférents engins.

- Investissement sur l’achat du matériel nécessaire pour remplacer celui qui souffre de l’usure.

- Consultation des fournisseurs pour négocier les prix de location.

En concernant le retour sur chantier :

- Etablissement des procédures métiers.

- Formation du personnel.

- Favoriser la communication avec le maitre d’œuvre et le client afin de...
tracking img