Management interculturel la cas de ranault

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2876 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Compte rendu Renault VI
Transfert de technologies, fidélisation, coopération : Trois façons d’être international
MANAGEMENT INTERCULTUREL
MANAGEMENT INTERCULTUREL












Suite à votre sollicitation concernant le cas Renault V.I, nous avons analysé l’organisme ainsi que ses pratiques en terme de management interculturel. Lors denotre étude, nous avons fait l’état des lieux des démarches mise en place par R.V.I et nous les avons mises en lien avec les principes même du management d’une entreprise de cette ampleur.
Se situant sur un marché très concurrentiel, Renault Trucks se trouve désormais face à une problématique récurrente à savoir la gestion de l’internationalisation. Il convient donc pour l’entreprise derelever ses facteurs clés de succès et de voir si ces pratiques sont cohérentes dans le cadre d’une gestion des diversités.



SOMMAIRE

ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES DE RENAULT RVI 4
1. Stratégie déployée par Renault VI 4
1.1. La gestion des ressources humaines dans un environnement international 5
1.2. Une culture française prédominante 5
1.3. Des méthodes de travailen évolution 5
2. Les 6 principes du Management interculturel dans l’entreprise RVI 6
3. RVI face aux “bests practices” 7

ANALYSE DE RENAULT V.I 8
1. Diagnostic interne 8
2. Diagnostic externe 9
3. Un capital humain varié, source de créativité 10

CONCLUSION 10


ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES DE RENAULT RVI

Renault Truck est une sociétéfrançaise filiale de Renault spécialisé dans de développement, l’assemblage et la vente de véhicules industriels et utilitaires. Depuis 2001 elle appartient au groupe AB Volvo pour devenir ainsi le 2ième constructeur mondial de poids lourds.
De par sa dimension Renault Trucks est une société à visée internationale, en effet elle dispose en 2008 de 1500 points de vente et service à travers 100 pays.Le groupe dispose de 14 000 collaborateurs à travers le monde. Ces indicateurs montrent bien l’importance du groupe dans l’économie mondiale et ainsi l’importance de son management interculturel de ses ressources humaines.

La disparition des barrières douanières, lastandardisation des modes consommation, la DIPP : division internationale des processus de production sont autant d’éléments quiont poussés les entreprises à l’internationalisation de leurs échanges. Renault RVI est donc directement concerné par ce phénomène et applique un management particulier pour répondre aux nouvelles demandes.

1. Stratégie déployée par Renault VI

À ses débuts, l’entreprise a utilisé les pays en voie de développement afin de s’implanter à l’international. En effet, Renault avait opté pourle transfert de technologies sur ces marchés dont la plupart étaient francophones.
Renault VI a de nombreuses filières en Europe mais aussi rattaché à la branche américaine. Désormais, la gestion du marché international se fait dans une autre mesure, la société mère garde une grande emprise et un pouvoir de contrôle sur les différentes filières et notamment depuis les problèmes financiers deMack Truck. Elle assure à présent un suivi financier des différentes filières, elle permet l’échange de savoir-faire et intervient en tant que coordinateur afin que les actions des différents réseaux ne délégitiment pas l’esprit du groupe.

Sa stratégie à l’international se base sur deux principes : respect des spécificités locales et coordination globale. En effet, l’entreprise estime que chaquefilière doit être gérées de façon autonome pour éviter une uniformisation des pratiques qui iraient à l’encontre même d’une gestion des ressources humaines efficaces. La formation, le recrutement, la rémunération sont des axes que chaque réseau gère à sa manière en adaptant aux cultures de chaque pays ou même de chaque région. La coordination globale permet par la suite à la maison mère...
tracking img