Management participatif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2487 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I) Définition du management participatif
Le management participatif est un mode d’animation et de conduite des individus et des équipes qui suscite leur engagement et leur contribution à l’innovation permanente et au progrès des performances de l’entreprise. En cohérence avec les objectifs de l’entreprise, il s’appuie sur la prise en compte des attentes et des aspirations des membres dupersonnel.

Le management participatif consiste donc à appliquer les relations humaines au sein de l’entreprise. Le manager du type participatif va consulter ses salariés, discuter le problème avec eux puis une décision en commune sera prise.
Ce type de management prône donc :
 La communication
 Le dialogue
 La délégation du pouvoir
Il en résulte la naissance d'une véritable cultured’entreprise où deux valeurs principales sont respectées :
 Le respect de chacun
 L’égalité des chances
Le management participatif : Source d’économie et de renforcement de la compétitivité de l’entreprise.
promouvoir les initiatives ou les suggestions des salariés est une vraie source de dynamisme pour l’entreprise et en devient un enjeu important. Avec les nouvelles conditionséconomiques, les besoins incessants de réactivité, de compétitivité, de rapidité, le management participatif s’impose aux entreprises.
Ce sont souvent les collaborateurs qui vivent les situations au plus près du terrain, qui pointent les éventuels dysfonctionnements et qui sont directement concernés par les améliorations éventuelles de leur poste de travail.
Le management participatifest une forme de gestion favorisant la participation des salariés aux décisions, grâce à leur association à la définition et la mise en œuvre des objectifs les concernant. En associant le personnel, ce management est source de motivation, de coopération, de fidélisation et d’adhésion aux objectifs pour permettre, de plus, à l’entreprise d’améliorer sa performance : meilleure utilisationdes potentiels humains et des outils de production, meilleures qualité, efficacité, rentabilité…
Le management participatif se traduit par l’intégration d’outils dans l’entreprise :
 Les cercles de qualité
 Les boîtes à idées,
 L’aménagement du lieu de travail (open Space, organisation en mode projet),
 Des challenges périodiques pour mobiliser l’imagination des équipes…
Toutefois, lamise en place de ce type de management relève d’un processus organisé:
« L’innovation participative ne se décrète pas, elle est le fruit d’une démarche construite dans laquelle le dialogue social est en première ligne »
Pour cela certaines conditions doivent être réunies :
 Récompenser les contributions
Il ne s’agit pas de récompenser uniquement les idées retenues :pour encourager les salariés à faire des suggestions, il faut récompenser l’ensemble des idées pertinentes, soit par un avantage en nature, un chèque cadeau, remise de trophée à la meilleure idée de l’année, etc.…
 Sélectionner et exploiter les idées

Il est important de ne pas laisser de coté trop longtemps les idées et de répondre aux contributeurs. Associer ces derniers dans laréalisation des idées si cela concerne leur métier serait un plus.

II) Les principes du management participatif
Le management participatif s’appuie sur cinq grands principes :
1. La mobilisation du personnel :
Elle consiste sur l’implication du personnel dans l'atteinte des buts fixée par l’entreprise. Elle permet d'impliquer le personnel dans l'atteinte des buts que l'entreprise s'estfixée, à travers une démarche sans cesse reconduite puisque la vie de l'entreprise est en constant renouvellement.
2. Une politique active de développement du personnel :
Elle s’appuis sur la création des conditions de travail favorisant la communication, l'écoute, la collaboration et le partage puisqu’il s’agit d'une réalisation personnelle dans le cadre d'un projet commun, et par la...
tracking img