Management

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2093 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

ASSISTANT DE GESTION PME-PMI / COMMUNICATION /
MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES / NÉGOCIATION ET RELATION
CLIENT / ASSISTANT DE MANAGER / COMPTABILITÉ ET GESTION DES
ORGANISATIONS / TRANSPORT / COMMERCE INTERNATIONAL

MANAGEMENT DES ENTREPRISES

SESSION 2011

Durée : 3 heures

Aucun matériel autorisé.

Dès que le sujet vous estremis, assurez-vous qu'il est complet.
Le sujet comporte 7 pages, numérotées de 1 à 7.

Après avoir pris connaissance du cas IVIULLER-SCHUSTER et des ressources proposées, vous réaliserez une étude en répondant aux questions suivantes

Analyse de la situation de l'entreprise

1- Repérez les dispositifs liés à la RSE (Responsabilité Sociétale de l'Entreprise) mis en œuvre dansl'entreprise Muller-Schuster.

2- Montrez que l'entreprise Muller-Schuster est passée d'une logique entrepreneuriale lors de sa création, à une logique managériale en 2010.

3- Expliquez dans quelle mesure les facteurs de contingence ont provoqué cette évolution.

4- Proposez des indicateurs qui permettraient de mesurer la performance de l'entreprise.

Identification du problème de management etproposition de solutions

5- Identifiez le problème de management auquel se trouve confrontée l'entreprise MullerSchuster.

6- Proposez des solutions possibles et envisagez leurs avantages et leurs inconvénients.

7- En vous référant aux travaux de CROZIER, indiquez quels seraient les moyens à mettre en œuvre pour limiter les résistances au changement.

Le dossier comprend :

LE CAS :TOLERIES MULLER-SCHUSTER Les ressources documentaires

• Ressource 1 : Entretien avec le Président du CNPET (Centre National du Patronat des Entreprises de Tôlerie).
• Ressource 2 : L'origine du concept de RSE (responsabilité sociétale de l'entreprise).

• Ressource 3 : La mesure de la performance.
LE CAS : TOLERIES MULLER-SCHUSTER

En 1933,Jean Paul Muller est forgeron en Alsace. Sa fille épouse Richard Schuster en 1952. Celui-ci s'implique fortement dans l'entreprise et en devient le dirigeant en 1954. Mais le métier de forgeron disparaît progressivement et dès 1955, M. Schuster décide d'orienter l'entreprise sur l'activité de tôlerie. Il réalise alors des investissements importants et acquiert des machines destinées à travailler latôle. Dans les années soixante, la demande de logements s'envole et la multiplication des chantiers dans le secteur des BTP crée des besoins importants d'acier. Les tôleries Muller-Schuster doivent satisfaire une demande en forte croissance. Pour y faire face, le dirigeant absorbe deux entreprises concurrentes. Cet événement marque le début d'une longue phase de développement.

L'entreprise,dirigée aujourd'hui par le fils de M. Schuster, est devenue une Société Anonyme. Elle conçoit, fabrique et vend de la tôlerie de précision aux particuliers et aux professionnels. La gamme des produits proposés est large : des pièces pour standards téléphoniques aux filtres pour centrales nucléaires, en passant par des radiateurs et autres coffrets électriques. Plus de 60% du chiffre d'affaires estréalisé avec l'étranger. Au plan commercial, l'entreprise est structurée en trois zones : la France, l'Allemagne qui représente 27% du chiffre d'affaires et les autres pays de la zone euro. Pour tenter de gagner des clients à l'export en particulier en dehors de la zone euro, l'entreprise a engagé une action visant à obtenir l'attestation de certification dans le domaine de la qualité et dans celuidu développement durable. Il est prévu de réduire de 20% l'émission de CO2 sur 5 ans. Ces actions qui n'ont pas encore abouti ont cependant eu le mérite de mettre en exergue des problèmes dans le domaine de production.

L'entreprise est aujourd'hui confrontée à un contexte difficile. Pour faire face à une demande de plus en plus individualisée, l'entreprise est contrainte de réduire la...
tracking img