Mange-moi de nathalie papin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Les auteurs de spectacle pour le jeune public se plaignent régulièrement du manque de reconnaissance de leur travail. Ils se sentent parfois à juste titre, déconsidérés et cette situation est renforcée par une vision floue de la notion de jeune public.
La pièce que nous allons étudier entre dans cette catégorie. Il s’agit de Mange-moi, écrit par la désormais célèbreNathalie PAPIN en 1999. Ce texte écrit pour la mise en scène dramatique est rythmé par l’entrée en jeu de 5 personnages symboliques qui vont œuvrer à la résolution du problème vital de Alia et de l’ogre, les 2 protagonistes. L’histoire présentée traite de leurs rapports à la nourriture, respectivement la boulimie et l’anorexie ainsi que de leurs rapports aux autres. Ce sujet pourtant difficile à aborderavec des enfants est ici exposé tout en finesse à travers un récit d’amitié et du chemin qu’ils vont suivre pour trouver le bonheur.

1) Ce que la pièce raconte…

Nathalie PAPIN, que nous allons brièvement présenter, nous propose une pièce d’une grande poésie, fine et sensible. Auteur remarquable, elle a écrit 7 textes de théâtre jeune public dont L’appel du pont en 2000, Le pays de rienen 2002 ou encore plus récemment Camino en 2003. Née en 1960, à Roussay dans le Maine et Loire, elle est formée à l’art du geste dans un centre d’arts et de techniques du cirque. Plus tard, elle multiplie les expériences dans le domaine théâtral. D’abord comédienne, puis metteur en scène, elle se consacre aujourd’hui à l’écriture. C’est au Carré Magique (théâtre de Lannion) qu’elle est chargée demission pour le jeune public. Publiée à l’école des loisirs, elle obtient une bourse d’écriture par le Centre National du Livre en 1996 et 1999 pour Mange-moi. Cette pièce met en action Alia, une petite fille boulimique qui fuit les moqueries de ces camarades de classe. Elle s’enfuit loin de cette insupportable vie et rencontre un ogre « anogrexique » (cf.page 40) qui choisit de dévorer l’horizondepuis qu’il ressent le dégoût de la chair des enfants. Les 2 personnages principaux vont alors se lier d’amitié malgré leurs différences. Pour sauver son ogre, Alia va faire le tour de la Terre à travers un univers parallèle où elle va rencontrer les dévoreurs du monde qui vont lui porter secours. Il y aura tout d’abord l’oiseau, puis le mangeur de mémoire, le dévoreuse de temps , le bonhomme etenfin la dévoreuse de livres. Mange-moi raconte une double transformation : celle de l’ogre, victime de son anorexie qui va pouvoir oublier son passé, transporter son chagrin hors de lui. Et celle de Alia, victime elle, de sa boulimie ainsi que de son physique grassouillet qui va découvrir le monde et prendre le temps de devenir ce qu’elle veut être.
Drôle, tendre et à la fois grave, cettepièce fait donc partie de ce que l’on peut appeler le théâtre de l’apprentissage. Les 2 personnages vont apprendre beaucoup sur eux, sur les autres et sur la vie en général afin de trouver le chemin qui les conduira à la satisfaction.

2) Espace, temps, personnages

Au niveau de l’espace, ce que l’on doit retenir c’est que tout au long de l’histoire, les personnages évoluent dans une sortede non-lieu. En effet, quelques indications d’espace sont donnés mais cela reste peu précis. Par conséquent, nous ne savons pas où se passe l’action. L’histoire commence dans la vie réelle si l’on peut dire. Alia se trouve dans une « cour de récréation » (cf.page 1), elle mange son copieux goûter avant de rentrer dans « la classe » (cf.page 9). Les autres élèves, jaloux de cet encas de princesseet frustrés par l’égoïsme de la fillette se moquent violemment d’elle. A partir de ce moment là, Nathalie PAPIN va commencer à jouer sur le jeu du visible et de l’invisible ou du réel et de l’irréel. Ce sentiment d’espace indéfini perdura jusqu’au dénouement. Cela débute avec la fugue de la fillette. Elle s’enfuit, certes, mais on ne sait pas où (cf . « […] personne ne saura où me trouver » page...
tracking img