Manon lescaut - lecture analytique 2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (946 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Manon Lescaut
Abbé Prévost

Lecture analytique n°2

[« J’avais marqué … et les miens »] P 57-59

On peut considérer ce passage comme un passage attendu dans un roman d’amour (rencontreamoureuse). Cette scène de rencontre va nous livre l’avenir de ceux qui ne sont pas encore amants, on apprend que c’est une destinée malheureuse. Cette rencontre se fait par hasard, en effet le CdG« flâne » à ce moment la avec un ami et ne prévoit donc pas la rencontre.

I / Première partie

La scène s’opère sur une place, et le narrateur voit M.L. débarquer du coche d’Arras. Immédiatement, le garçonest transporté à la vue de Manon, ce qui est communément appelé un coup de foudre. On se rend compte que ce passage est totalement placé sous l’éclairage de la suite fatale. On peut observer deuxregards qui se superposent = - Le jeune CdG, troublé par la présence de Manon
- Le CdG plus mûr, qui va opérer une distance vis-à-vis de l’amour qui s’est emparé de lui.
Lenarrateur essaie de retranscrire les sentiments du jeune homme qu’il a été, mais aussi les sentiments de l’homme plus mûr, qui a mûri sous l’expérience douloureuse de la passion amoureuse. Dans lepassage on a un mélange de récit et de confessions, et un passage qui amène à réfléchir sur le personnage de M.L.
En premier lieu, on va s’intéresser à tous ce qui attrait au coup de foudre.
On a unportrait allusif (peu détaillé) de M.L., seul quelques mots pour sa silhouette, ce qui créer une attente auprès du lecteur, auquel le narrateur ne répond pas (on sait que c’est une « fille »(L.14),« moins âgée » (L.20), elle est « plus expérimentée » (L.24)). Si l’évocation de la jeune fille est étroite, sa présence n’est pas minimisée, on a une apparition qui apparaît donc comme hyperbolique. Cettehyperbole renforce le pouvoir d’attraction de Manon sur le novice qu’est le CdG à l’époque de la scène.
Si on s’arrête sur l’adjectif « charmante », on en ressort que le charme de M.L. se...
tracking img