Manon lescaut - lecture analytique 3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1005 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Manon Lescaut
Abbé Prévost

Lecture analytique n°3

[« Thiberge repris je …qui n’est certaine que par la foie »] P 118 - 119

Des Grieux mène depuis quelques mois une vie aventureuse avec sa maîtresse Manon. Après diverse trahisons, les 2 amants sont arrêtés, D.G. va à la prison de Saint Lazare et Manon à l'hôpital de Salpêtrière. D.G. tente de s'évader pour contacter Lescaut, le frère deManon mais pour y parvenir, il a besoin de l'aide involontaire de Thiberge.
Cet échange constitue un temps mort de l'histoire et l'Abbé Prevost l'utilise pour installer un débat d'idées, une sorte d'échange qui occupe l'espace mort de la narration. Ca va être pour D.G. l'occasion de développer sa théorie sur le bonheur qui s'oppose à celle de Thiberge.

I / Un texte argumentatif

Ce texteest argumentatif ; dans ce texte, il s'agit de réfuter l'accusation de conduite insensée que lui reproche Thiberge. D.G. cherche à effacer la contradiction soulevé par Thiberge (Thiberge reproche à D.G. de poursuivre un amour qui est un bien alors que cet amour ne cesse de le jeter dans le malheur).
Dès la 1er phrase du texte on voit que D.G. est en colère (phrase exclamative) et c'est uneexclamation suivie d'un impératif. D.G. veut imposer son argumentation.
L’emploi du style direct fait passer l'argumentation de D.G. au premier plan. La justification de sa conduite est une comparaison, arguments soulevés par trois questions rhétoriques :

« Pouvez vous prétendre que ce que vous appelez le bonheur et la vertu... (Incomplet)

1 « Quel nom donnerez vous à la prison »

« Direz-vousque ce qui commente le corps est un bonheur pour l'âme ? »

Ces questions installent un parallèle entre Thiberge et D.G. Si on admet que Thiberge accède au bonheur malgré les frustrations on peut admettre que l'amour de D.G. est parsemé de douleur.

La première partie du texte développe le bonheur paradoxal du martyre et la seconde partie va développer le bonheur dans le souffrance amoureuse.« Toute chose ne paraisse égal de votre coté comme du miens »
« Tissue de malheur » fais l'écho de « mille peines »

De la même façon par laquelle un saint va souffrir pour atteindre la félicité, D.G. va souffrir pour atteindre l'être aimé. On va trouver les images des traversés dans les deux cas : Mêté, tissue, au travers la voie où je marche, champ lexical de la peine (peine, malheur,maux, douleur, chagrin)
Le mot « terme » est répété entre la L.14 et L.19. Le terme serait la fin du voyage, après quantités d'épisodes douloureux serait le bonheur tant attendu. Cette fin heureuse justifierait tous les malheurs que le héro est condamné à endurer. L'idée serait qu'il n'y est point de bonheur sans peine.
Aux yeux de D.G., sa situation est identique à celle de Thiberge, il y a unraisonnement par analogie, c'est un raisonnement d'autorité, si la situation des deux amis est comparable, l'un n'est pas plus blâmable que l'autre.

II / Un raisonnement sur le bonheur

D.G. se livre à une réflexion sur ce qu'est le bonheur, il utilise un argument par définition qui vise à redéfinir le bonheur en proposant une définition analytique qui fais penser à une coexistence du malheur etd'état heureux dans le bonheur. Sans souffrance, point de bonheur.
Dans une première partie du texte, D.G. exploite le champ lexical de la dénomination, D.G. s'interroge : « Ce que vous appelez le bonheur », « le nom donné au diverses souffrances endurées » avant de se livrer à une nouvelle définition : « Ce bonheur... ce n'est qu'un tissu de malheurs au travers des quelles ont tend à lafélicitée »
Dans cette définition, il utilise le pronom personnel « on » qui vise à généralisé la définition à tous les individus. Du coup, on voit ici qu'il impose sa vision du bonheur comme étant acceptable par tous. C'est celle du bonheur amoureux qu'il revendique. D.G. tarde à rendre son point de vue incontestable. Celui ci ne s'acquière pas sans diverse peine. Le bonheur est une récompense à la...
tracking img