Manon lescaut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse : Manon Lescaut

Considérations générales sur l’œuvre :

Cette œuvre romanesque ne s’inscrit pas dans la continuité des six premières. Il ne s’agit pas de Mémoires autobiographiques mais ce récit se veut amusant et instructif pour le plus grand nombre des lecteurs, qui ne feront jamais l’expérience de combats, entre la passion et la raison, entre l’amour et l’argent.1

I.Introduction

Le personnage principal du roman, des Grieux, symbolise la passion amoureuse extrême qui va jusqu’à tout sacrifier : l’honneur, le rang social, l’aisance matérielle, le sens du devoir, l’affection des siens.

Il n’hésite pas à donner sa vie pour « l’idole de son cœur », même s’il se sent toujours tiraillé par sa conscience et son éducation.

Le personnage de Manon, habitée elle aussipar la passion, s’avère beaucoup plus complexe et va évoluer radicalement du début à la fin de l’œuvre.

II. Développement

A. Condition sociale de l’héroïne

Le texte nous livre quelques indices à ce propos. Nous savons que l’héroïne est destinée au couvent (p. 153 : « C’était malgré elle qu’on l’envoyait au couvent ») – pratique habituelle dans les milieux aristocratiques du XVIIIe siècle.De plus, si son nom ne comporte pas de particule de noblesse, son frère occupe une fonction auprès du roi (p. 187 : « Ce n’était ni de son bien ni de la paye du roi qu’il tirait son plus clair revenu. »).

Manon appartient donc sans doute à l’aristocratie moyenne, comme le souligne l’Homme de Qualité qui l’aperçoit pour la première fois à Pacy, enchaînée à cinq autres femmes et qui« …(l’eût) prise pour une personne de premier rang.» (p. 147).

B. Portrait physique

L’illustration choisie par les Editions Folio Classique en couverture représente une courtisane du XVIIIe siècle. Difficile cependant de se représenter Manon concrètement, et cela pour deux raisons :

Tout d’abord, parce que les rares allusions à son apparence physique sont plutôt vagues (p. 153 « fort jeune », « …cettebelle fille. » p. 147, ou encore «…la douceur de ses regards… » p. 154).

1. Cf. Dossier de français p. 34

Ensuite, parce que le chevalier des Grieux tombe éperdument amoureux d’elle au premier regard et qu’un homme passionné ne « voit » pas le détail. Il dit p. 153 : « …si charmante que […] je me trouvai enflammé […] jusqu’au transport… ».

C. Portrait psychologique dans son évolution1) Période 1 = Paris / Province

• Si Manon apparaît tout d’abord comme une très jeune fille candide (p. 153 « Elle me répondit ingénument qu’elle y était envoyée par ses parents pour être religieuse…), des Grieux la perçoit comme bien plus expérimentée que lui dans les jeux de l’amour (p. 153 «…elle reçut mes politesses sans paraître embarrassée. »)

• Très vite, on ladécouvre intelligente, mais aussi opportuniste. Pour exemples :

➢ Elle saisit immédiatement l’opportunité qui se présente à elle pour échapper au couvent, et que lui propose des Grieux (p. 154 «…j’emploierais ma vie pour la délivrer de la tyrannie de ses parents. »)

➢ Elle n’hésite pas à recourir au mensonge et fait passerdes Grieux pour son cousin (p. 154/5 « Je fus surpris, à l’arrivée de son conducteur, qu’elle m’appelât son cousin… »)

• Cependant, Manon est avant tout une femme exigeante. Elle est faite à la fois pour la passion et pour les plaisirs : elle veut tout. Et c’est cette exigence qui va la perdre. Elle sera obligée, à un certain moment, de faire un choix difficile entre le confort matériel quilui est indispensable et l’amour qu’elle ressent pour des Grieux. Incapable de renoncer à un certain luxe, elle va user de ses charmes auprès de messieurs prêts à l’entretenir généreusement.

➢ M. de B…, tout d’abord, qu’elle reçoit à l’insu du Chevalier, et pour lequel elle n’hésite pas à sacrifier son amant : p. 163 « Manon me donna un baiser et, […] entra rapidement dans le...
tracking img