Manon lescaut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1181 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I ) récit de la rencontre
C’est un récit à la première personne donc c’est un récit subjectif : on a le point de vue du chevalier sur la scène.

1°) Indices temporels
a) Le passé
Il s’est passé du temps entre la rencontre et le récit qui en est fait et donc le chevalier a du recul sur ce qu’il lui est arrivé avec l’expérience qu’il a acquise depuis.
l.1 : « Hélas, que ne lemarquais-je un jour plus tôt »
l.25 : « son penchant au plaisir, qui s’était déjà déclaré et qui a causé, dans la suite tous ces malheurs et les miens »
l.38 : « je me suis étonné 1000 fois en y réfléchissant »
Le recul va donner une certaine gravité au récit. C’est une scène déterminante et que, au lieu d’être un moment de bonheur, cette rencontre est un instant fatal. C’est le début de lacatastrophe.

b) Le passé
Cela nous donne une impression de rapidité de l’action : les sentiments sont soudains, foudroyants et les changements sont très rapides : les personnages sont instantanément transformés.

2°) Transformation de Des Grieux
Il est dans une attitude d’attente, de disponibilité : il doit partir le lendemain et donc se promène oisivement.
l.6 : « nous n’avions pas d’autresmotifs que la curiosité »
Brusquement, ce jeune homme candide va se comporter comme jamais il l’avait fait auparavant.
A partir de la ligne 13, on va remarquer une progression rapide :
l.13 : « enflammé »
l.15 : il s’avance « je m’avançais » puis il parle
l.17 : « je lui demandai »
Ensuite, il lui fait comprendre son amour :
l.22 : « je lui parlai d’une manière qui lui fit comprendremes sentiments » puis il combat la décision des parents.
l.26 : « je combattis la cruelle intention de ces parents »
Enfin, il lui promet de lui sacrifier sa vie pour elle.
l.36 : « j’emploierais ma vie pour la délivrer »
Le chevalier servant se dévoue pour sa dame.
C’est lui qui prend les initiatives, qui la séduit, qui s’engage.

3°) Aveuglement du chevalier
On a un paradoxe.l.20 : « l’amour me rendait déjà si éclairé ». Le couvent est une menace pour son amour. Il ne s’étonne pas de l’aisance de Manon.
l.17 : « elle reçut mes politesses sans paraître embarrassée »
l.28 : « elle n’affecte ni rigueur ni dédain »
Une jeune fille bien élevée aurait du lui tourner le dos ; elle lui répond. Elle va même se confier à lui. Des Grieux adresse la parole à une personne sansla connaître. Elle a l’air très à son aise. Ce coup de foudre change ce chevalier. Son caractère naïf va lui faire facilement perdre la tête.

4°) Les circonstances de la rencontre
a) Par hasard
Rien n’a été préparé, rien n’a été prémédité. Il aurait pu se trouver ailleurs et ne s’attendait pas à cette rencontre. Cet état de disponibilité va le livrer sans défense à Manon.

b)Circonstances banales, précises
La rencontre se fait dans la rue ; on nous précise les lieux de cette rencontre : l.5 : « l’hôtellerie d’Amiens »
l.5 : « le coche d’Arras »
Brusquement, il va y avoir transformation. La banalité va devenir une situation exceptionnelle et presque irréelle parce que plusieurs personnes descendent du coche ; lui est avec quelqu’un. Lors de la rencontre, les autrespersonnes disparaissent : atmosphère romanesque.

c) Descriptions sommaires et subjectives
On a peu de description de Manon.
l.7-8 : « elle est fort jeune »
l.10 : « elle me parut si charmante »
On a le point de vue du chevalier.
On ne sait rien sur son physique.
Comme elle a l’air jeune, Des Grieux veut la protéger. Elle a l’air surtout fragile, et donc cela va frapper des Grieux.
Onsuit l’évolution de sa passion. L’objectif est de nous montrer l’effet de la passion sur les personnages.

II ) Les 2 personnages

1°) Le chevalier
a) Jeunesse, naïveté, timidité
Il a 17ans, elle en a 15. Jusqu’ici, il a fait des études sérieuses. Il est sans expérience avec les filles et est réservé.
l.11 : « moi, qui n’avais jamais pensé à la différence des sexes »
l.12 : « sagesse...
tracking img