Manon lescaut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2769 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Manon Lescaut Prévost :

Introduction :

Registres :
-drame : temps qui court et qui vient à manquer,
espace de liberté,
bonheur tragiquement interrompu ; « le héros est maudit par son père et séparé de sa compagne ; tout espoir d’établissement en Amérique s’effondre dans un Nouvel- Orléans dérisoire ; le gouverneur de la colonie se transforme en despote ; leprojet de mariage secret est dénoncé et rompu. »
-tragédie.
-trahison.
-argent : place considérable mais surtout le manque d’argent qui permettent de mesurer à chaque instant les écarts de fortune dans la hiérarchie sociale.
-rang social : obstacle des classes.
-comédie.
-passion.
-religion : Dieu lié à la passion.

Description de Manon :
- de très petite origine
- « caractèreincompréhensible »
- infidèle mais pas une catin
- irrésistible, belle, spirituelle, douce, émouvante, esprit de sacrifice
- vit sur le monde de l’apparition, du romanesque pur
- pas de description physique

« Prévost (…) n’a jamais écrit de tragédie ; et s’il donne à Manon Lescaut le ton de la tragédie par le langage des passions, la construction de l’intrigue et l’unitéd’action, rien ne permet de considérer son roman comme une tragédie mise en récit. »

Pas de discours direct mais indirect.
Pas de nom précis à certains personnages : anonymat.

Première partie :

p.1-56 : narrateur ;Renoncour (riche)
à partir de p.56 : nouvelle histoire.
Rencontre entre Renoncour et le Chevalier des Greux (CG). Ce dernier raconte son histoire à Renoncour qui décide de laraconter ;changement de narrateur.
L’histoire de Manon Lescaut commence.

P59 : « L’amour me rendrait déjà si éclairé, depuis un moment qu’il était dans mon cœur, que je regardais ce dessein comme un coup mortel pour mes désirs » 
Premiers sentiments, première rencontre entre le Chevalier et Manon(M) qui se passe avant que M ne parte au couvent. Ils s’enfuient tout deux pour vivre à Paris.

CG estfou amoureux de M mais cette dernière le trompe avec M. de B… :ils ont une liaison et ce dernier écrit au père de CG pour l’avertir sont lieu d’habitation.
Trois laquaient du père de CG et son frère viennent le chercher.

P75 : « J’avais autant de penchant que vous vers la volupté ; mai le Ciel m’avait donné, en même temps, du goût pour la vertu. Je me suis servi de ma raison pour comparer lesfruits de l’une et de l’autre et je n’ai pas tardé longtemps à découvrir leurs différences. Le secours du Ciel s’est joint à mes réflexions. J’ai conçu pour le monde un mépris auquel il n’y a rien d’égal. ». Récit de Tiberge (ami de CG) qui « représente le cheminement de l’âme selon la vison jésuite ou sulpicienne de a liberté :tentation du plaisir, exercice de la réflexion, prière et secours dela grâce »(note 29)

Tout deux partent à Paris pour rentrer dans l’ordre de Malte et deviennent abbés.

P78 : « que les résolutions humaines soient sujettes à changer, c’est ce qui ne m’a jamais causé d’étonnement ; une passion les fait naître, une autre passion peut les détruire… »

P78 : « Il me semblait que j’aurais préféré la lecture d’une page de saint Augustin, ou un quart d’heure deméditation chrétienne à tous les plaisirs des sens ». d’après la note 32, CG « met l’accent sur le déséquilibre entre le pouvoir de la grâce et celui des passions.

P79 : première rencontre après leur séparation lors d’un exercice publique réalisé par CG à la Sorbonne où M y a assisté. Elle le rejoint au séminaire et lui fait une déclaration.
Résultat : partent vivre a Chaillot.

Problèmed’argent : ils se fixent des règles mais surpassent leur dépenses pour du superficielle ;spectacles et un appartement a Paris ;

Rencontre avec le frère de M  qui est garde du corps. Il s’installe avec eux et vit sur leur compte, à leur dépend.

P88 :thème de l’argent. « la plupart des grands et des riches sont des sots… »

Rq : narrateur est ingénu et naïf ; ne veut pas admettre que M soit...
tracking img