Manon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 56 (13808 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire des femmes en Europe aux XIX-XXème siècles

Introduction

Ce chapitre présente un bref historique qui permet d'expliquer certains aspects de la vie des femmes. Cet historique, basé sur une perspective égalitariste, est largement influencé par les effets des féminismes contemporains (le mouvement des femmes s'interroge ainsi sur son passé et son avenir et nous mène sur le chemin del'Histoire). Il garde toutefois un caractère pluriel puisqu'il retrace les victoires des femmes mais également l'évolution du système de genre.
Nous examinerons tout d'abord les conditions de vie et de travail des femmes européennes au cours des siècles, dans leurs activités domestiques et dans le cadre de leur intégration au travail salarié et à l'éducation dans le monde contemporain. Ces deuxderniers facteurs ont notamment été à l'origine du mouvement organisé des femmes européennes qui revendiqueront leur citoyenneté et leurs droits (jusqu'alors privilèges des hommes). Dans l'Europe du XXème siècle, ce mouvement a profondément modifié l'ordre politique, social, culturel et économique et a ainsi créé une nouvelle forme de stéréotypes sexuels.

1.2 Les femmes et le travail domestiqueDès le début de l'histoire de l'Europe, les activités productives des femmes se sont avérées essentielles pour le maintien et le développement du noyau familial. La majorité de ces activités étaient des travaux domestiques et se traduisaient par la production d'objets et d'aliments et la reproduction de la force de travail. La préparation des aliments, la fabrication des vêtements et desinstruments de travail, l'approvisionnement en eau, la collecte de bois, la conservation du feu, la garde des animaux domestiques, la vente sur les marchés locaux de produits de la ferme, l'éducation des enfants, la préparation et l'administration de remèdes et de médicaments, le ménage etc. représentent autant de tâches productives sans lesquelles aucun groupe humain ne peut se reproduire ou sedévelopper. Ces conditions ont des conséquences particulières dans les sociétés précapitalistes où production et parenté sont profondément liées. Dans ces circonstances, la majorité des femmes étaient exploitées, tant dans leur travail que dans leur capacité de reproduction. Le produit de leur travail et de leur corps était contrôlé par le mari, le père, le tuteur ou le patron. En général, les hommes sechargeaient de la gestion et de l'administration des affaires familiales, grâce au lien marital, parental ou de dépendance, renforcé par leur position publique et politique.
Tout au long de l'histoire, les femmes ont été chargées de maintenir et de reproduire ces unités domestiques par leur travail, leur temps et leurs facultés. Pourtant, le travail domestique des femmes n'a jamais été considérécomme tel, mais comme une partie fondamentale de leur "vertu". Cette "vertu" a été essentielle pour la famille et pour le bien-être de la "société". (cf. 2.7). Dans les sociétés anciennes déjà, les premières théories concernant les stéréotypes sexuels présentaient le travail des femmes comme une "vertu" et donc comme une attribution "par nature" des femmes. Il est significatif que les premierstraités sur l'économie définissent clairement les tâches féminines comme étant propres à leur nature. Ces première théories classiques grecques seront reprises par les écrivains romains. Ainsi, Columelle, au premier siècle se fait le porte parole de ce courant de pensée:
« ... la nature a axé le travail de la femme sur les tâches domestiques, et celui du mari sur les exercices extérieurs...Presque tout le travail domestique a été spécifique aux femmes, comme si les pères de familles, en revenant chez eux pour se reposer des affaires extérieures, rejetaient les tâches ménagères... La femme... s'efforçait d'augmenter et d'améliorer avec toute son attention les biens de son mari... tous les deux collaborant à faire fructifier le bien commun, de sorte que la précision de la femme pour...
tracking img