Marbeuf - et la mer et l'amour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1262 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pierre de MARBEUF (1596 - 1645) "Et la mer et l'amour..." (Publié en 1628)
Introduction L'amour constitue un thème privilégié depuis la littérature courtoise jusqu'aux chansons d'aujourd'hui. Ce n'est donc pas le motif choisi qui fait du sonnet de Pierre de Marbeuf, "Et la mer et l'amour...", publié en 1628, une œuvre originale. En revanche, il le devient davantage quand il s'inspire destraditions précieuse et baroque. C'est ainsi qu'il s'appuie sur une comparaison entre la mer et l'amour (I) pour développer une réflexion et un monologue élégiaques sur les souffrances de la passion (II). Lecture Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage, Et la mer est amère, et l'amour est amer, L'on s'abîme en l'amour aussi bien qu'en la mer, Car la mer et l'amour ne sont point sans orage. Celui quicraint les eaux, qu'il demeure au rivage, Celui qui craint les maux qu'on souffre pour aimer, Qu'il ne se laisse pas à l'amour enflammer, Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage ? La mère de l'amour eut la mer pour berceau, Le feu sort de l'amour, sa mère sort de l'eau Mais l'eau contre ce feu ne peut fournir des armes. Si l'eau pouvait éteindre un brasier amoureux, Ton amour qui me brûleest si fort douloureux, Que j'eusse éteint son feu de la mer de mes larmes Etude

I. Une réflexion axée sur une comparaison entre la mer et l'amour
A. L'entrelacement de 2 thèmes, la mer (élément concret) et l'amour (sentiment de l'ordre de l'abstrait) 1. deux champs lexicaux primordiaux · "la mer" (six fois), relayée par "l'eau" au singulier ou au pluriel (4 fois)

En partenariat avecwww.bacfrancais.com

·

"l'amour" (huit fois), "aimer" (1 fois) "amoureux" (une fois), relayé par "le feu" (métaphore précieuse de l'amour devenue traditionnelle) (3 fois) et des mots du même champ lexical : "enflammer", "brasier", "brûle", éteint son feu)

2. la façon dont ils sont entrelacés · les répétitions parallèles et en chiasme * * parallèles avec les anaphores : vers 1, 4, 5, 6 les deuxhémistiches du vers 2 chiasmes

"Et la mer est amère, et l'amour est amer, l'on s'abîme en l'amour aussi bien qu'en la mer Car la mer et l'amour ne sont point sans orage."

·

le jeu subtil des comparaisons, des métaphores et des associations: en fait, la navigation dans une mer tourmentée devient la métaphore filée de l'amour et de ses dangers

B. Les ressemblances entre la mer etl'amour 1. Elles sont explicitement présentées ("en partage", "aussi bien", "tous deux") 2. Les procédés · · Jeu entre les sens figuré et propre de l'adjectif substantivé "amer" pour évoquer cette 1ère ressemblance Utilisation de la métaphore filée de la navigation, des orages (avec ici une litote) et du naufrage dans les quatrains pour évoquer leurs dangers communs

C. les différences entre la mer etl'amour : dans les tercets, les 2 thèmes ne sont plus assimilés 1. continuité apparente dans l'allusion mythologique à Aphrodite ou Vénus, désignée par la périphrase "la mère de l'amour", c'est-à-dire d'Eros ou de Cupidon (conçu avec Arès ou Mars, dieu de la guerre)), elle-même déesse de l'amour, née
En partenariat avec www.bacfrancais.com

de l'écume de la mer (cf la redondance entre lesvers 9 et 10). Les 2 éléments, l'eau et le feu, devraient donc être complices. 2. Or, ils deviennent antagonistes (vers 11 à 14). L'eau ne parvient pas à éteindre le feu de l'amour

II. Une réflexion et un monologue élégiaques (lyrisme triste, ce qui suppose aussi investissement personnel, sentiments, musicalité comme dans tout texte poétique) sur l'amour malheureux
A. L'investissement personneldans un monologue adressé à l'être aimé 1. le locuteur s'exprime à la 1ère personne dans le 2ème tercet :"je", "me" "mes" après avoir proposé une réflexion plus générale : "l'on", "celui qui" il s'adresse à un(e) interlocut(eur)(rice) non nommée, non caractérisée mais tutoyée : "ton"

2.

B. La thématique de la passion malheureuse (étymologie du mot), souvent personnifiée, qui utilise assez...
tracking img