Marcel mauss - le don est il nécessairement libre et gratuit ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1085 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Page 494 – Texte 1 & 2 . Le don est il nécessairement libre et gratuit ?

Marcel Mauss : né à Epinal en 1872 et mort en 1950.
* Il a l’agrégation de philosophie (étudie les langues et les sciences religieuses en vue d’un doctorat sur la prière)
* Rejoint en 1901 «  L’équipe sociologique » (revue)
* Il est considéré comme le père de l’Anthropologie (jamais publié sa pensée maisil a écrit des articles dans des revues)
* Connu principalement pour ses théories sur «  le don et le contre don »
* Aborde beaucoup de théories comme les techniques du corps, la religion et la magie dans ses articles.
* Invente le terme de «  fait social global ». Qui est une expression que l’on doit reliée à la réalité sociale.
(Grand succès dans l’univers des sciences sociales)* Mauss et son oncle forme «  l’école Française de sociologie » : étudier le social par le social (en dehors des explications historiques, géographiques de base pour l’anthropologie)
* S’intéresser aux faits dans leurs relations avec le corps social (rapport entre individus et société)

Texte 1 - Système de prestations totales

1 – échange : achat & vente (modèle récent)Grande partie de ce modèle hors de ce cadre
2 – les individus n’existent pas en société, c’est la collectivité : ils échangent et contractent.
Il dit que ce sont des personnes morales : des clans, des tribus, des familles (primitif ? )
Si il n’y pas d’échange, ils s’affrontent ou s’opposent  : a) groupes / b) face à face
c) leurs chefs / d) ou les deux.3 – Mais ils n’échangent pas seulement des choses utiles économiquement.
4 – Mais donner est un peu différent du troc : le don n’échappe pas aux obligations sociales.
5 – Même dans économies et les droits qui ont précédés les nôtres : il n’y avait jamais de véritables échanges de biens, de richesses, produit.
6 – Prestations et contreprestations ( un don ? ) : volontaire en apparence on donne des cadeaux, des présents.
Mais obligatoire sinon cela amène des conflits : « système de prestations totales » . CAD : La prestation totale n’emporte pas seulement l’obligation de rendre les cadeaux reçus ; mais elle en suppose deux autres aussi importantes : obligation d’en faire, d’unepart, obligation d’en recevoir, de l’autre ». On l’aura noté l’échange porte ici sur des cadeaux .
Analyse :
Paru en 1923 – 1924 : C’est l’un des textes les plus célèbres de Marcel Mauss .
Selon lui un don n’est pas gratuit , il obéit à une logique par obligation de réciprocité .
* Un don n’est pas volontaire, ni libre , ni gratuit mais contraint .

Echange entre personne n’est pas un doncar un échange entre personnes doit égales car sinon il amène un affrontement.
Mais des rites, des politesses entre classes ou familles sont des échanges appelés don qui sont rigoureusement égaux et obligatoires.
Il donne l’exemple d’un marché ou la circulation et l’échange des richesses est importante .
Et il ajoute qu’un don, n’est pas un échange.
Des don sont des cadeaux, des présentsenvers une autre personne dont on attend rien en retour ?
* Pas tout à fait C’est une sorte d’obligation , les gens sont alors obligé de faire des dons pour un bonheur des autres qui fait , par extension notre bonheur .
Il a inventé 3 règles : donner, recevoir, rendre :
1) Reconnaissance de l’alter-égo, acte premier, acte fondateur ce qui m’appartient, t’appartient
2)Acceptation du don receveur reconnaissant, c’est ce qui donne de la valeur au don.
3) Elimination de la différence de la valeur entre celle qui accorde le donateur et ce que perçoit le receveur annule alors la valeur matérielle de l’objet et amener une valeur sociale.
* Donc le don est primitivement lié à la sociabilité, la réciprocité.
* Pas libre et gratuit car mené à l’extrême,...
tracking img