Marchés financiers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (882 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Nationalisation de fait des institutions de crédit hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac, faillite de la banque d'affaire Lehmann Brothers, rachat de la compagnie d'assurance AIG, les pouvoirspublics américains multiplient depuis deux semaines les tentatives pour envoyer des signaux à la fois rassurants et fermes aux divers acteurs des marchés financiers. Dernier épisode en date, l'interdictionpar la Securities and Exchange Commision (SEC, l'équivalent de l'Agence des Marchés Financiers en France) de la vente à découvert des valeurs financières.

Toutes ces mesures relèvent de l'urgence.Une fois la tempête passée, il se posera inévitablement la question des précautions à prendre pour que de tels événements ne se reproduisent pas. Dans cette optique, il semble naturel de se tournervers le réflexe réglementaire : s'il y a crise financière, c'est que d'une manière ou d'une autre la réglementation publique est insuffisante et que les comportements sur les marchés financiers doiventêtre plus strictement encadrés. Bonne idée ? Pas forcément.

Histoire de verre d'eau dans le désert

Pour le comprendre, un rapide détour peut être utile. Imaginons que vous êtes dans le désert,sans eau à l'horizon. Un autochtone vous croise par chance et vous propose un verre d'eau pour cinq euros. Bien entendu vous acceptez. Idem pour le deuxième et le troisième. Au quatrième, vous sentezque votre soif commence à être épanchée, vous hésitez, mais vous l'acceptez. En revanche, vous refusez le cinquième.

Qu'est ce que cela veut dire ? Que, pour vous, le cinquième verre d'eau a moinsde valeur que les autres et surtout ne vaut pas les cinq euros qu'on vous en demande. Le raisonnement est peu ou prou le même pour la réglementation financière, à une exception près : contrairement auverre d'eau, son coût va en s'accroissant.

Les limites de la réglementation

Personne n'envisage des marchés financiers totalement laissés à eux-mêmes. A bien des égards, un minimum de...