Marche de la chaussure

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1503 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
SWOT

Analyse interne
|Strengths |Weaknesses |
|La notoriété de la marque |Le côté kitsch (manque d’innovation) |
|Très grande variété des modèles et couleurs |La délocalisation en Asie(changement de mentalité) |
|Nike a racheté la société |Les ventes dépendent de la mode |
|Collaboration avec les groupes de rock ou vedettes |Qualité de la toile |
|Le prix ||
|Les matières premières ne sont pas chères (fabrication de la | |
|chaussure) | |
|Capacité d’innovation| |
|Nombreux points de distribution | |

Analyse externe

|Opportunities |Threats |
|Phénomène de mode,tendance |Concurrence des grandes marques (Nike, Adidas, Puma, Asics, etc.) |
|Le marché de la chaussure est en constante croissance |La mode (variation) |
| |Les copies des chaussures |
||Les nouvelles stratégies des concurrents |

http://ec.europa.eu/enterprise/sectors/footwear/external-dimension/index_fr.htm
| |
| | | | |
| |

Politique

Les principaux fournisseurs de chaussures en Europe sont le Vietnam et la Chine avec 60% d'exportations. Ces pays sont peu réglementés,la main d'œuvre est peu chère et la force de l'euro les avantagent. Les marques européennes n'ont comme marchés que la Suisse, les USA et la Russie. C'est pour ces raisons que l'UE veut améliorer l'accès aux marchés des produits européens en réduisant les barrières non tarifaires, en faisant respecter les réglementations de l'OMC (conformité des pays tiers aux obligations bilatérales etmultilatérales) et en luttant contre la fraude comme profiter illégalement d'un traitement tarifaire préférentiel ou induire les consommateurs européens en erreur (par exemple, certains produits sont d'origine européenne alors qu'en réalité ce n'est pas le cas).

Économique

La Suisse est un pays qui a une situation économique favorable par rapport à la moyenne mondiale. En effet, le revenu brut d'unménage est en moyenne de CHF 8979.-. Ces revenus donnent une perspective aux sociétés qui veulent investir en Suisse, en sachant que le pouvoir d'achat est un des plus grand au niveau mondial.
Son Produit Intérieur Brut est de CHF 541 827 000 000.- et de CHF 70 272.- par habitant. Sa croissance est de 1,9%. La Suisse exporte pour CHF 201 000 000 000.- et importe pour CHF 189 600 000 000.- et se situeau 19ème rang mondial dans les imports/exports.
Un sondage réalisé en 2003 par l’UBS place Genève et Zurich dans les villes qui ont le plus haut niveau de vie, salaire net et le plus fort pouvoir d’achat.
Les Suisses sont de grands utilisateurs d’internet comme le démontre ce graphique. Les femmes ont près de 70% d’utilisatrices et les hommes sont un peu moins de 80% à avoir l’utilisation...
tracking img