Marche etranger

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas de prêt auto :
La Banque LCL.

« Demandez plus à votre argent ! »

Introduction
Dominique MERCERON souhaite acheter une voiture et discuter du coût du crédit. A la suite d’un entretien téléphonique de prise de rendez-vous, nous savons qu’il n’est pas à ce jour client de la banque. Son projet d’investissement est de 17000€ moins la reprise de son ancien véhicule d’une valeur de 5000€soit 12000€.
Nous sommes chargés de clientèle au sein de la banque LCL et nous avons pour mission de trouver l’offre de prêt qui lui conviendra au mieux dans son projet d’achat de véhicule. Pour ce faire, nous devons connaître au mieux le marché et la concurrence, l’entreprise et ses offres, les clients. Nous devons également fixer les objectifs et marges de manœuvre, élaborer un plan dedécouverte et un argumentaire complets, connaitre les objections pour pouvoir les traiter au mieux et déterminer les outils d’aide à la vente.
La souscription d’un prêt auto, pourquoi ?

* Financer l'achat du véhicule de vos rêves : 
Avec ce prêt auto, vous pouvez vous offrir le véhicule dont vous avez envie : voiture, camping car, moto, scooter... Vous choisissez votre véhicule, votre conseillervous apporte une réponse immédiate pour le financer.
* Payer 3 mois après la souscription :
Vous avez la possibilité de payer la 1ère mensualité de votre crédit auto 3 mois après sa souscription. Une bonne solution pour profiter de votre véhicule tout de suite, en ne payant que dans 3 mois.

I. Connaissance du milieu bancaire et des assurances

a. Marché
Le marché bancaire enFrance est constitué de près de 39 700 agences tous établissements confondus. Ce réseau emploie près de 400 000 personnes (premier employeur privée français).
Le secteur bancaire français a contribué à 2,6 % du PIB en 2007. À titre de comparaison, l'ensemble de l'énergie à 2 %, l'industrie automobile y a contribué à hauteur de 1 %, et l'industrie agro-alimentaire à hauteur de 1,8 %,
C'est un secteuréconomique dynamique qui a préservé son indépendance nationale. En effet, les banques françaises sont maintenant souvent citées en référence en Europe et dans le monde, parce qu'elles ont su faire progresser leurs résultats en réduisant fortement leurs prix de revient et aussi en développant une activité internationale.
b. Concurrence
La concurrence est omniprésente entre les banquesfrançaises et étrangère qui se livrent actuellement une grande bataille sur les crédits. La stratégie du LCL est la satisfaction du client par la qualité, les mesures et engagements concrets mais également la fidélisation des clients par des « cadeaux » ou « avantages » comme par exemple les chèques qui ne sont pas facturés.
Depuis la crise financière et banquière, les banques on revus tous leurssystèmes marketing et de publication, comme le logo de la Caisse d’Epargne, plus moderne. Elles ce sont recentré sur 2 axes clés, la responsabilité des marques envers le consommateur et envers la société (développement des offres coups durs, des placements sécurisés et des produits verts) et le recentrage sur les exigences du consommateur (nouvelles offres low cost et pay as you drive, cobranding etoffres ciblées).

Les principaux concurrent de LCL :
I. Société générale

Date de création : 4 Mai 1862
Forme juridique : Société anonyme
Activités : Banque, assurance, finance, conseil
Effectifs : 163 000
Résultat net : 2.7 MD€
II. BNP Paribas

Date de création : 23 Mai 2000
Forme juridique : Société anonyme
Activités : Banque et assurance
Effectifs : 205 000
Résultat net :5.8MD€
III. HSBC

Date de création : 1865 (Hong Kong)
Forme juridique : Fond commun de placement de droit français
Activités : finance et assurance
Effectifs : 312 000
Résultat net : 10.7MD€
IV. Caisse d’épargne

Date de création : 1818
Forme juridique : banque mutualiste
Activités : banque
Effectifs : 52 000
Résultat net : 1.45MD€
II. Le LCL, l’entreprise et ses...
tracking img