Marche financier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1214 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cours de Marchés Financiers : La dynamique de l'économie financière et ses crises
Mise à jour du 24 mars 2010

Rémi Bachelet
Ce cours est disponible http://rb.ec-lille.fr

Cours distribué sous licence Creative Commons,
selon les conditions suivantes :
Source des images indiquées au-dessous ou en cliquant sur l’image

Image : Source

e Centrale de Lille Scientifique 8 RémiBacheletVilleneuve d’Ascq Cedex F-59651 - Centrale Lille

Utilisation ou copie interdites sans citation

1

Comment utiliser ce cours :
1. Mettre les diapos en format plein écran en cliquant sur 2. Faire défiler l’animation en cliquant sur les diapositives
(attention : cliquer sur une image ou un lien ouvre la page web correspondante)

Rémi Bachelet - Centrale Lille

Utilisation ou copieinterdites sans citation

2

Dynamique de la mondialisation et crises : Plan
1. Les trois piliers du développement de l’économie financière
– – …et l’unité des marchés financiers qui en résulte Proportion échanges 'physiques' / transactions financières Typologie des crises Crise des subprime mortgage
Utilisation ou copie interdites sans citation

1. Mais … quel lien avec « l'économie réelle ? »1. Krachs, crises et effet systémique
– –
Rémi Bachelet - Centrale Lille

3

La dynamique de l'économie financière
Elle repose sur trois piliers, les « 3 D » : 1) Désintermédiation  2) Décloisonnement 3) Déréglementation + Les "économies de vitesse"

Rémi Bachelet - Centrale Lille

Utilisation ou copie interdites sans citation

4

1) La désintermédiation 
• Créanciers etcréditeurs s’adressent directement au marché plutôt qu’a un intermédiaire (banquier). Titrisation (securitization) des créances, actifs
– Par exemple « Émettre une obligation au lieu de demander un emprunt à son banquier »

Le banquier devient une aide/conseil, mais il n’est pas forcément contrepartie La titrisation permet de revendre le risque à d’autres acteurs
(besoin complémentaire .. ouspéculateur).

Rémi Bachelet - Centrale Lille

Utilisation ou copie interdites sans citation

5

2) L'abolition des frontières
Décloisonnement des instruments financiers et fin des catégorisations d'établissements financiers (sociétés de bourse
ayant le monopole des opérations sur actions, Glass- Steagall Act banques d’affaires ≠ banques de détail).

‘Innovations de produit’ : on invente denouveaux instruments financiers et on les commercialise librement
Souvent, les produits sont conçus et testés sur les marchés « de gré à gré » et finissent sur les marchés « organisés » Credit default swap : transfert du risque de crédit

… et ouverture des marchés nationaux
Rémi Bachelet - Centrale Lille
Utilisation ou copie interdites sans citation

6

3) La déréglementation
Fin en1971 du système du Gold Exchange Standard (le dollar est indexé sur l'or et les autres devises sont indexées sur le dollar) Règles prudentielles développées dans certains domaines (Bâle I et II), mais relâchées dans d’autres (développement des paradis fiscaux). Les devises « flottent » les unes par rapport aux autres selon l’offre et la demande.
7

Rémi Bachelet - Centrale Lille

Utilisation oucopie interdites sans citation

Les "économies de vitesse"
• • • • Technologies de l'information et de la communication Développement de l’ « e-Trading » Communication entre les places financières, Fusion, regroupements (Euronext…)

Rémi Bachelet - Centrale Lille

Utilisation ou copie interdites sans citation

8

L’unité des marchés financiers
Il y a donc unité des marchés financiersComme pour une pièce de théâtre, on pourrait soutenir qu’il y a :
– Unité de lieu :
• les différentes places financières sont interconnectées

– Unité de temps :
• Échanges instantanés • « Le soleil ne se couche jamais » sur ce marché, il est possible d'acheter ou de vendre 24h/24.

Rémi Bachelet - Centrale Lille

Utilisation ou copie interdites sans citation

9

Mais … quel...
tracking img