Marguerite duras

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (473 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MARGUERITE DURAS
L'élan d'une jeune écrivaine :

Marguerite Duras, de son vrai nom Marguerite Donnadieu, est née le 4 avril 1914 en Indochine et y a grandi, élevée par sa mère seule puisque sonpère meurt lorsqu'elle a 5 ans. Ce séjour en Asie a profondément marqué sa vie. Le spectacle quotidien de la misère, l'image de l'océan qui déferle sur la concession que sa mère possède, les paysagesécrasés par la chaleur constitueront des thèmes récurrents dans son oeuvre romanesque. En 1932, alors qu'elle vient d'obtenir son baccalauréat, elle quitte l'Indochine et vient s'installer en France pourpoursuivre ses études. Elle obtient en 1935 une licence en droit. Cette même année elle rencontre un certain Robert Antelme qu'elle épousera en 1939. De cette union naîtra en 1942 un premier enfantmalheureusement mort-né. Cette période troublé dans la vie de Marguerite Donnadieu sera marquée également par la rencontre de son futur second mari, Dionys Mascolo. Son oeuvre est à rattacher aucourant du Nouveau Roman. Les textes de Marguerite Duras, concis, chargés d'ellipses et de silences, se disloquent jusqu'à l'énigme. Les écrits, les paroles sont à la fois insuffisants et superflus. Parmises romans, on peut citer 'Un barrage contre le Pacifique' (1950), 'Le Marin de Gibraltar' (1952), 'Moderato cantabile' (1958) .

Une romancière engagé :

Robert Antelme et Dionys Mascolo se lientd'une profonde amitié et avec Marguerite entrent dans la résistance, dans le réseau dirigé par François Mitterrand. En parallèle Marguerite Donnadieu publie un premier ouvrage sous le pseudonyme deMarguerite Duras : Les Impudents. L'année suivante elle passe chez Gallimard et fournit son deuxième ouvrage, La Vie tranquille. Le 1er juin 1944, leur groupe tombe dans un guet-apens. Robert estarrêté par la Gestapo, elle réussit à d'échappée secourue par Mitterrand. A cette époque, son attitude envers la collaboration reste ambiguë. Elle fréquente des Allemands et des membres de la Gestapo...
tracking img