Marguerite duras

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2181 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Auteur: Marguerite Duras.

2. Titre: Moderato cantabile.

3. Explication du titre: Le titre réfère à une sonatine de Diabelli, au-dessus de laquelle il y a d'écrit la indication 'moderato cantabile'. Moderato cantabile signifie modéré et chantant. Citation (p.7): ""Veux-tu lire ce qu'il y a d'écrit au-dessus de ta partition?" demande la dame. "Moderato cantabile", dit l'enfant. La dameponctua cette réponse d'un coup de crayon sur le clavier. L'enfant resta immobile, la tête tournée vers sa partition. "Et qu'est-ce que ça veut dire, moderato cantabile?" "Je ne sais pas"." Citation (p.11): ""Ça veut dire", dit-elle à l'enfant – écrasée – "pour la centième fois, ça veut dire modéré et chantant."" Citation (p.70): ""La sonatine. Cette jolie petite sonatine de Diabelli, vas-y. Quellemesure, cette jolie petite sonatine? Dis-le." Au son de cette voix, aussitôt l'enfant se rétracta. Il eut l'air de réfléchir, prit son temps, et peut-être mentit-il. "Modéré et chantant", dit-il."
4. Premier pression: 1958.

5. Genre: Nouvelle, parce-que le livre comprend à peu près 120 pages, il n'y pas de descriptions détaillées des caractères, il y a peu de personnages et il y a une placed'action.

6. Perspective: Il y a un conteur omniscient, qui l'histoire raconte à le lecteur. Citation (p.12): "Dans la rue, en bas de l'immeuble, un cri de femme retentit. Une plainte longue, continue, s'éleva et si haut que le bruit de la mer en fut brisé. Puis elle s'arrêta, net. "Qu'est-ce que c'est?" cria l'enfant. "Quelque chose est arrivé", dit la dame. Le bruit de la mer ressuscita denouveau. Le rose du ciel, cependant commença à pâlir. "Non", dit Anne Desbaresdes, "ce n'est rien."" Citation (p.23): "Le lendemain, alors que toutes les usines fumaient encore à l'autre bout de la ville, à l'heure déjà passée où chaque vendredi ils allaient dans ce quartier. "Viens", dit Anne Desbaresdes à son enfant."

7. Temps de l'action: Le durée de l'histoire est dix jours. L'histoire commerceà un vendredi et finit à un dimanche. L'histoire se passe au printemps (mai ou juin). Citation (p.35): ""Les leçons de piano?""Le vendredi, une fois par semaine. Hier."" Citation (p.84): ""Il y a maintenant sept jours", dit Chauvin. "Sept nuits", dit-elle comme au hasard." Citation (p.41): ""Les printemps est exceptionnellement beau", dit Anne Desbares." Citation (p.60): "Au mois de juin de l'annéedernière, il y aura un an dans quelques jours.." À l'histoire, il n'y a pas des informations sur l'époque auquel l'histoire se passe.

8. Place de l'action: L'histoire se passe à une ville près de la mer. C'est une petite ville, avec un port et avec un peu d'industrie.Sur le pays ne devient pas dit quelque chose. Citation (p. 37/38): ""Viens", cria Anne Desbaresdes, "on va se promener". "Lelong de la mer?" "Le long de la mer, partout. Viens." Ils suivirent de nouveau le boulevard en direction des môles. (…) Devant eux, à l'extrémité sud de la ville, l'horizon était obscurci de zébrures noires, de nuages ocre que versaient vers le ciel les fonderies." Citation (p.46): "C'est une petite ville, en effet. A peine le contingent de trois usines. L'histoire se passe à cette ville, aux placesdifférentes: à la maison d'Anne Desbaresdes, à l'appartement de madame Giraud (le professeur de piano du fils d'Anne) et à un bistrot.

9. Personnages principaux: Les personnages principaux sont Anne Desbaresdes et Chauvin. Anne Desbaresdes est l'épouse d'un industriel. Elle est mariée depuis dix ans. Elle habite à une grande maison. Elle ne travaille pas; elle est à la maison, souvent avec sonfils, tout le jour. Elle aime beaucoup la musique. Citation (p. 31): "Vous êtes Madame Desbaresdes. La femme du directeur d'Import Export et des Fonderies de la Côte. Vous habitez boulevard de la Mer." Citation (p. 78): "Elle écoutait la sonatine. Elle venait du tréfonds des âges, portée par son enfant à elle. Elle manquait souvent, à l'entendre, aurait-elle pu croire, s'en évanouir. Chauvin...
tracking img