Marguerite duras

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (648 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biobibliographie de Marguerite Duras

Marguerite Duras, de son vrai nom Marguerite Donnadieu, est née le 4 avril 1914 à Gia Dinh, une ville de la banlieue nord de Saïgon. A l'age de 5 ans,Marguerite vit toujours à Saïgon lorsque son père Emile meurt, en France. Deux ans plus tard, en 1923, sa mère s'installe avec ses trois enfants à Vinh Long, ville du delta du Mékong.
Elle passe toute sonenfance au Vietnam. En 1932, elle obtient son bac, quitte Saïgon et vient s'installer en France pour poursuivre ses études. Elle obtient en 1963 une licence en droit. Cette même année elle rencontre uncertain Robert Antelme qu'elle épousera en 1939. En 1942, elle accouche d'un enfant mort né. Cette période troublé dans sa vie sera marquée également par la rencontre de son futur second mari, DionysMascolo. Robert et Dionys se lient d'une profonde amitié et avec Marguerite entrent dans la résistance. En parallèle, elle publie un premier ouvrage sous le pseudonyme de Marguerite Duras : « lesimpudents ». L'année suivante elle passe chez Gallimard et fournit son deuxième ouvrage, « la vie tranquille ». 1944 est l'année qui marque l'arrestation de son mari Robert, déportée à Dachau. Marguerites'inscrit alors au PCF. A la libération, son mari est dans un état critique, il rejoint son épouse, mais en 1947, marguerite divorce et se remarie avec Dionys Mascolo dont elle aura rapidemment unenfant nommé Jean.

En 1950, elle quitte le PCF, elle publie « un barrage contre le Pacifique », puis en 1952, « le marin de Gibraltar », et en 1955, « le square ». En 1957, elle se sépare de sonsecond mari et sa mère décède. Poursuivant son œuvre littéraire, elle publie en 1958 « moderato cantabile » alors que les salles de cinéma mette pour la première fois à l'affiche une adaptation d'un de seslivres, "Barrage contre le Pacifique". Lancé dans le cinéma, elle signe « les dialogues d'Hiroshima mon amour »
Cette multiplication des activités fait reconnaître Marguerite Duras au niveau...
tracking img