Maria montessori

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (622 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Maria Montessori nous parle du développement d'un mouvement social en faveur de l'enfant.
Quel est sa place au sein de la société ?
En effet, l'adulte, dans son organisation sociale, en a oubliéson enfant. Les parents qui travaillent tout les 2 sont de plus en plus pressés et n'ont plus de temps a consacrer a leurs enfants parce qu'ils doivent gagner leur vie ou ont une grande ambitionproffessionnelle . A contrario, les enfants de familles aisées, eux, étaient confiés a des nurses..
On peut considérer que la science est en quelque sorte initiatrice de ce mouvement puisque, entre autre,le développement de l'hygiène a permis de réduire considérablement le taux de mortalité infantile dans les premières années de vie . Les principes d'éducations ont changés du tout au tout pour passerde l ignorance a la tolérance et a la douceur.
En paralèle aux évolutions scientifiques, les sentiments entrent en jeu. On pense de plus en plus a l'enfant, à sa place dans la société. On développedes choses juste pour eux : parcs de loisirs, mobilier a leur taille, ...
Ce mouvement social nous dirige vers deux mondes bien disctincts : celui de l'adulte et celui de l enfant qui était jusque la,inexistant .
L'enfant a désormais sa place et est considéré comme une personne a part entière.
La question sociale de l'enfant nous permet de nous remettre en question et donne une nouvelleorientation a notre vie sociale.
En effet, tout ce que nous faisons a un impacte, qu il soit positif ou négatif, sur l'enfant et constituera son bagage pour l adulte qu'il deviendra .

Le nouveau-né,lorsqu'il entre dans le monde , est tourmenté par l inconfort qu'il subit. Plutot que de vouloir de "jolies" choses, l'adulte devrait privilégié le bienêtre de l'enfant.
Pour ce qui est du traitement dupetit a la naissance, on le manipule dans tt les sens, on lui inflige un tas d'obligations que l'on n'oserait imposer a la maman. L'enfant n'éprouverait aucun ressenti, ni souffrance ni plaisir.. Il...
tracking img