Mariage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2699 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
THEME : LE MARIAGE

Introduction

I- Les cas particuliers du mariage

II-Le mariage religieux

a-Christianisme

b-Le mariage dans la tradition musulmane

III-Le divorce et la religion

a-Christianisme

b-L’islam

Conclusion

Nom des exposants :

Dame Diène
Cheikh Abba Diémé
Lamina DiopAdji Kébé

Source: Recherche + internet
Introduction

Le mariage est un acte public, juridique et
solennel par lequel un homme et une femme
s’engagent l’un envers l’autre, devant et envers
la société, pour fonder ensemble un foyer. Il offre
aux époux, tant pendant leur vie de couple que
le cas échéant au moment de sa dissolution, une
protection de la loi.
La notion de mariagerecouvre plusieurs réalités :
* Le mariage est à la fois un acte personnel et un acte social.
* Il a une portée mixte, à la fois institutionnelle et contractuelle.
* Cette union peut être civile lorsqu'elle est actée par un officier d'État civil mandaté par l'État ou religieuse lorsqu'elle est actée par le prêtre d'une religion.
* Le mariage est toujours un engagement sans limite dedurée, avec une possibilité de rupture, soit par la séparation de corps, soit par le divorce. Ce dernier n'est pas admis par certaines religions, comme le catholicisme qui admet seulement l'annulation du mariage à raison, notamment, du consentement imparfait des époux ou de son absence de consommation.
Le mariage implique en principe une communauté de vie, c'est-à-dire de vivre ensemble et d'avoirdes relations sexuelles, leur impossibilité ou leur refus peut être, selon les pays et les époques, une cause d'annulation ou de divorce.
En tant qu'il scelle une union durable, le mariage peut être mis au service de fins politiques (établir des alliances entre lignées ou tribus, sceller la paix entre deux royaumes...) ou économiques (transférer des biens, obtenir un capital, une dot...)[ Typesd'unions
Les unions existent sous de très nombreuses formes dans le monde. Les théoriciens des systèmes de parenté, comme les usagers de la langue courante ont donc recours à des termes précis pour nommer les caractéristiques de chacun d'entre eux. On distingue donc les notions suivantes, qui ne sont pas toutes exclusives entre elles :
la monogamie
Si les époux ne peuvent contracter un nouveaumariage tant que le premier est valide, alors le type d'union est dit monogame. Ce type d'union est présent notamment dans les pays de culture judéo-chrétienne.
La polygamie
Elle permet à une personne de contracter plusieurs mariages en même temps.
La bigamie
C'est le cas d'une personne ayant deux conjoints.
La polygynie
Dans un certain nombre de pays, notamment africains et arabes de culturemusulmane, mais aussi chez les mormons au XIXe siècle (voir mariage plural), le mariage peut lier un homme avec plusieurs femmes, c'est la polygynie.
La polyandrie
La polyandrie désigne le mariage d'une femme avec plusieurs hommes ; ce type d'union est pratiqué dans certains pays d'Asie.
Dans les sociétés occidentales de type familial, ainsi que dans d'autres pays du monde, la monogamieprédomine, contrairement aux sociétés plus anciennes de type tribal, où la polygamie (ou la polyandrie) a tendance à l'emporter. Dans tous les cas, l'autorité supérieure, État ou Église officialise et reconnait publiquement le mariage. C'est cette autorité qui fixe les droits et obligations nés du mariage ainsi que les règles de sa rupture éventuelle.
Le mariage est une institution sociale qui semanifeste de manière rituelle, juridique ou religieuse, et qui régit la formation et les règles de fonctionnement d'une communauté de vie. Cette institution a initialement pour but de fournir un cadre social et légal au développement de la famille[4].
C'est aussi, selon les époques et les lieux, une manière d'établir des alliances entre tribus ou familles, une manière de transmettre des biens, une...
tracking img