Marivaux le paysan parvenu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4763 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Augure, ou auspice, dans la religion romaine est un présage à venir, de bonnes ou moins bonnes nouvelles dans le futur. C'est un message envoyé par les dieux qui doit être élucidé afin de déterminer une conduite à tenir pour satisfaire la volonté des dieux.
L'augure, divination qui consistait primitivement dans l'observation du chant et du vol des oiseaux (l'ornithomancie), de la manière dontils mangeaient ainsi que l'interprétation des phénomènes célestes, tels que la foudre (la brontoscopie), et des prodiges, leur venait de l'Etrusca disciplina, l'ensemble des pratiques divinatoires étrusques.
Les augures étaient les interprètes des volontés de Jupiter, maître des signes ; il était hors de question de partir à la guerre, de choisir l'emplacement d'un temple, de désigner un homme pourune fonction politique. Par exemple, en 63 av. J.-C., Marcus Calpurnius Bibulus tenta de s'opposer à l'une des actions de Jules César en affirmant que les augures étaient défavorables.
augure a deux sens :
a) au départ c'était, dans l'antiquité romaine, un prêtre qui était chargé de prédire l'avenir, une sorte de devin.
b) ensuite, par extension, c'est devenu un signe qui présage l'avenir, quipermet de prévoir l'avenir. Un bon augure est un signe qui annonce un évènement heureux, positif, alors qu'un mauvais augure annonce un malheur.

Dans la phrase que tu cites, il est question d'une "annonce de bon augure", c'est à dire une annonce qui est un bon signe pour l'avenir ... de Polanski.

C'est l'emploi tout à fait classique de "de", qui introduit un complément de nom . Comme dans"un vêtement de bonne qualité", ou "un chien de race".

Evénement non lié à une cause.
Concours fortuit de circonstances.
Au hasard: à l'aventure, sans réflexion.
A tout hasard: quoi qu'il puisse arriver.
Par hasard: fortuitement.

Absolument. Le hasard, l'ensemble des événements non liés à des causes, par opposition au destin, qui est l'ensemble des événements prédestinés. Quoi ! je lehaïrai sans tâcher de lui nuire ? J'attendrai du hasard qu'il ose le détruire ? [Corneille, Cinna, ou La clémence d'Auguste]

J'espère quelque chose de tout mon coeur, mon pendule me dit que ça se réalisera ? Dois-je vraiment le croire ? Quelqu'un pourrait-il le faire sur ma photo ?
Sans doute éspérais-je au moins un petit mot, un signe, mais rien. ... quelque chose,ca rapporte trop ,mais nous onpeut y faire quelque chose,j'ai déja ... de monde des risque du jeux mais j'en doute ;enfin je te remercie amitié didier ...
jeublessant.actifforum.com

Frapper une âme….Absol., Avoir des sentiments. Avoir des sentiments d'honneur, de générosité, de probité, etc. Etre capable de sentiment, se piquer de sentiment. Avoir l'àme ...
books.google

extérieurs parvient à frapper l'ame : ils sontencore l'organe par lequel les muscles sont mis en mouvement pour exécuter les ordres de la volonté. ...

Il se dit aussi, figurément, De l'impression qui se fait sur les sens, sur l'esprit, sur l'âme. Tout ce qui frappe nos sens. Le son frappe l'oreille. Une grande lumière frappe la vue. Cette odeur est trop forte, elle frappe le cerveau. Cet objet m'a frappé l'imagination. Cet endroit de sondiscours m'a frappé. N'êtes-vous pas frappé de cette coïncidence remarquable ? Il fut frappé de sa beauté.

• Aversion, répugnance pour une personne ou pour une chose. C'est donc là le dégoût qu'apporte l'hyménée. [Corneille, Polyeucte] Il ne faut qu'un soupçon, un dégoût, un caprice, Pour en faire à sa haine un soudain sacrifice. [Corneille, Attila] Et guérir aisément d'un dégoût qu'elle apris. [Rotrou, Venceslas] Il conçoit du dégoût pour les délices du péché. [Pascal, Les provinciales] Qu'attendez-vous, chrétiens, à vous convertir ? ... ne craignez ni la maladie, ni les dégoûts, ni les tentations, ni les peines les plus cruelles. [Bossuet, Oraisons funèbres] Si vous avez un dégoût général de tout ce qui vous éloigne de Dieu. [Fléchier, Sermons de morale] M. de Louvois paraît...
tracking img