Marivaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (886 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
MARIVAUX
-------------------------------------------------
LA DOUBLE INCONSTANCE

4e explication : Acte I, Scène 6 :« LA TENTATIVE DE LISETTE »(début à « je n’ai pas choisi ma physionomie »)

Introduction : ce dialogue est caractéristique de l’art de Marivaux : un échange serré à base de reprises verbales, qui noue et dénoue lesintentions des protagonistes. On découvrira ici Lisette (aux ordres de Flaminia), arriver avec l’intention de séduire Arlequin, et se voir démonter ou retourner ses arguments par le jeune homme. Celui-ci eneffet décèle vite son insincérité et surtout ses préjugés de classe, sur la seule base d’un langage maladroit et chargé de sous-entendus.
Précisons que la scène précédente (I, 5, parfois intégrée à lascène 6 selon les éditions), a pu indisposer Arlequin : Trivelin y invite trop ostensiblement Lisette à « tenir compagnie au Seigneur Arlequin », ce qui lui paraît aussitôt suspect.

1/ Lesmanœuvres douteuses de Lisette (jusqu’à « non, mais enfin c’est un Prince »).
2/ La riposte d’Arlequin (jusqu’à « à propos de rien »).
3/ l’échec de Lisette ( fin).

1/ La manœuvre douteuse de LisetteArlequin, très perspicace, a dès les manigances de Trivelin compris « la manœuvre » de Lisette : son langage populaire traduit cette perspicacité et sa connaissance de la vie (« une éveillée » : unejeune fille délurée ; « affriander » : ouvrir l’appétit, faire envie .On est dans un lexique très trivial). « Néant ! » : autre terme très populaire, marquant le mépris d’Arlequin (équivalent de« Tintin ! »). Sa position dans un coin du théâtre vise à se retirer du monde, par misanthropie, mais aussi pour vérifier si Lisette sera capable d’aller l’y chercher.
Lisette ouvre le dialogue, assezhabilement, par des compliments à l’égard de Silvia (elle n’attaque pas directement « sur » Arlequin). Mais Arlequin comprend très vite qu’il s’agit de compliments indirects. Par ailleurs, faire l’éloge...
tracking img