Marivaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1775 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Français

Commentaire littéraire

La scène étudiée est tirée de la comédie Les Fausses Confidences de Marivaux. Marivaux est connu pour avoir écrit vingt fois la même pièce, c'est à dire des pièces mettant en œuvre deux personnages s'aimant mais séparés par un obstacle intérieur. Cette pièce est une comédie et possède donc un aspect comique. L'extrait étudié est la scène 12 de l'acte III.Dans cette scène, on retrouve Dorante et Araminte les deux personnages principaux de cette comédie. Il s'agit d'un passage, d'une scène plus que primordiale car c'est l'avant dernière scène de la pièce et elle est censée amener le dénouement de l'histoire …
Dans une première partie, nous allons démontrer que c'est une scène sous haute tension, pleine de doutes. Puis dans une deuxième partie, nousallons prouver que cette scène est une scène d'aveux et de dénouement.

Cette scène est pleine de souffrances, de doutes et d'incertitude. C'est une scène sous haute tension.

Araminte est face à un dilemme, elle doute et manque d'assurance.
Au début de cette scène, Araminte a pour intention de renvoyer Dorante. Mais elle doute, elle est incertaine, elle n'a aucune assurance. Elle le dit ellemême en aparté au public : « (à part) Ah! Je n'ai guère plus d'assurance que lui. » (Ligne 4). Elle redoute même ce moment : « (avec émotion) Ah ! Que je crains la fin de tout ceci » (Ligne 9),
Pourtant en tant que maîtresse de maison elle doit le faire, car Dorante est son domestique, son intendant et il lui a déclaré son amour mais elle continue de repousser l'échéance. Sei elle ne le renvoipas, cela veut dire qu'elle approuve cet amour et qu'il est peut être réciproque ,,, « Il n'y a pas moyen, Dorante ; il faut se quitter,On sait que vous m'aimez, et l'on croirait que je n'en suis pas fâchée. » (Lignes 28 à 30). On remarque que tout cela la touche énormément, à l'aide de didascalies très explicites : « (Avec émotion) » (Ligne 9), « (émue) » (Ligne 11) et « (toujours émue) » (Ligne13). On peut également remarquer avec l'utilisation de points de suspensions aux lignes 11, 15 et 17 , qu'elle est distraite, qu'elle est ailleurs et qu'elle est pleine d'incertitudes. Elle ne sait pas vraiment de quoi lui parle Dorante. En clair, Araminte est perdue, incertaine et en plein doute. Elle est donc réellement face à un dilemme : lui avouer ou le perdre ?

L'atmosphère de la scène estassez étrange, complexe.
Dès le début de la scène on sent que l'atmosphère est tendue. L'approche d'Araminte est assez froide : « Approchez, Dorante » (Ligne 1). Et l'on remarque que les deux personnages sont très réticents. Dorante paraît vraiment apeuré : « Je n'ose presque paraître devant vous » (Ligne 2). D'une part on a des répliques courtes (Lignes 11,12,13,14,15,32,33,34) qui donne uncertain dynamisme et une certaine vitesse à cette scène. Mais d'une autre part Dorante introduit un sujet (L'épisode du fermier) qui n'a absolument rien à faire dans cette discution et cela ralentit la scène. Dorante fait également tout pour repousser l'échéance en lui demandant de lui apporter l'argent du fermier : « Ne serait-il pas temps de vous l'apporter ce soir ou demain, Madame ? » (Lignes19-21). Cela ralentit la scène et donne encore plus de suspense. Le silence marqué par Araminte après la révélation de Dorante est insupportable pour Dorante comme pour les spectateurs. L'atmosphère est extrêmement tendue autant sur scène que dans le public. Le suspense est tellement intense que cela peut exciter les spectateurs, car ils peuvent se mettre à la place de Dorante.

Dorante n'est pasdans la meilleur des positions face à Araminte celle qu'il aime. Et il en souffre.
Dès le début de la scène, on remarque que Dorante est en très mauvaise posture, il est apeuré : « Je n'ose presque paraître devant vous ». Effectivement il est en position de faiblesse, car Araminte est sur le point de lui donner son congé. Il paraît perturbé, il tremble, il n'est pas bien tant physiquement que...
tracking img