Mark sidzik

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1205 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
le gredin | | |
| |  QUARK NOIR,
Le polar sort sa scienceOlivier Cathus |
| | |
A LA UNE SOCIOLOGIE ACTUS SITOYENNES RENCONTRES LITTERATURE CINEMA MUSIQUE POST-FESTUM | |  
Maurice G. Dantec le disait haut et fort dans son article pour Les Temps Modernes : "Le XXIème siècle sera scientifique ou ne sera pas"(n°595, 1997). Ceci vaut aussi pour la littérature : "Je ne crois pasqu’un écrivain du XXIème siècle pourra se contenter de fustiger l’horreur économique ou de déclarer la guerre du goût, en continuant de vanter les charmes de l’Italie (ses peintres - ne pas dire Le Titien, mais Vecello - le Quattrocento, la Toscane, Florence, parcours obligé de tout littérateur français postulant à une quelconque reconnaissance). Si vous voulez franchement mon avis, qu’il s’abonned’abord à La Recherche, ou même à Science & Vie, et après on discutera un peu sérieusement ", écrivait-il encore.
Nous pouvons effectivement regretter avec lui que la littérature française, engluée dans ses examens et radiographies de nombril (pas scientifiques pour deux sous), tourne aussi résolument le dos au monde scientifique. Exceptions notoires, Dantec lui-même bien sûr mais aussi leHouellebecq des Particules... , sans oublier les auteurs de science-fiction ou de polars.

Ce qui nous amène justement à la très intéressante nouvelle collection de polars scientifiques lancée par Flammarion, l’an passé : Quark Noir, dont de nouveaux volumes viennent de paraître.
À la façon du Poulpe ou de l’idéologiquement douteux @lias (Quadruppani, son créateur, appartient à cette tendance del’ultra-gauche ayant dérapé vers le révisionnisme), la collection Quark Noir possède un héros récurrent, un personnage que se refile les auteurs d’un titre à l’autre : Marc Sidzik.
Marc Sidzik est un astrophysicien de 40 ans, métis eurasien (père français d’origine hongroise et mère vietnamienne), demeurant Tour Helsinki dans le Chinatown du XIIIème arrondissement, quand il n’est pas en missionde par le monde. Epaulé par son pote journaliste Fred Cailloux et entiché de sa fantasque grand-mère Joanna, Marc Sidzik travaille pour le World Ethics & Research, institution internationale surveillant les dérapages du monde scientifique, attentive à ce que les nouvelles découvertes ne soient pas utilisées à des fins condamnables.

Nous y constatons que le héros est un "juste", un typeattachant qui possède une conception ouverte et noble de la science. La beauté et l’intuition y ont leur place. Petit florilège extrait de Cyberdanse macabre :
- " la science, la vraie, ne servait pas à déclencher des holocaustes mais à sauver des vies " (p186).
- " Il y a une beauté intrinsèque dans chaque chose, et c’est ce que nous cherchons tous. (...) plus une théorie est élégante, plus ellea des chances d’être juste " (p94)...
Sidzik fait de sa tâche une véritable profession de foi : " Si j’avais continué sur ma lancée, je me serais consacré exclusivement aux étoiles, aux galaxies. Certains événements extérieurs m’ont rappelé qu’autour de moi il y avait des hommes, et que la plupart se moquait bien que les étoiles brillent ou non au-dessus de leur tête. Que l’univers finisse dansle froid ou dans le feu. Il m’est alors apparu que le temps de l’observation, de la contemplation, n’était pas encore venu. Il nous reste tant à faire pour que cette Terre où nous vivons soit... vivable pour tous les hommes, que j’ai décidé d’y revenir et de mettre la main à la pâte. Avec mes faibles moyens. "(pp82-83)
Mais la série ménage également quelque ambiguité, certes Sidzik est un pur,encore assez idéaliste, mais cette institution qui l’emploie possède elle-même ses propres zones d’ombre qui laissent Sidzik dans le doute : quelles sont ses ramifications secrètes, agite-t-elle parfois un bras armé ? Nous n’en saurons pas plus que lui, certes citoyen actif mais pris dans un tourbillon qui le dépasse, ignorant de certains des rouages de la marche du monde, ignorant quels puissants...
tracking img